Campagne agricole 2019-2020 : Des chiffres à l’appui

0

Le chiffrement de la campagne agricole de cette année 2019 avoisine les  300 milliards de francs CFA au Mali.

 L’élaboration du plan de campagne agricole de cette année intervient dans un contexte marqué par la mise en œuvre de la vision agricole du Président de la République,  Ibrahim Boubacar Kéïta, de faire du Mali une puissance agricole sous-régionale, la poursuite de la mise en œuvre des Politiques et Stratégies Nationales de développement Agricole du Pays, l’opérationnalisation du mode Budget programme dans le cadre du processus de modernisation de la gestion des finances publiques dans l’espace UEMOA.

 Les céréales

Cette année, la production agricole obtenue est de l’ordre de 10.159.539  tonnes sur une prévision de 10.081.083 tonnes (soit un taux de réalisation de 101%). Les superficies réalisées sont de 5.892.161 ha sur une prévision de 5.862.586 ha, soit un taux de réalisation de 100,50% et 1% d’augmentation par rapport à la campagne précédente.

 Le Coton

La production de coton graine est de 656.548 tonnes sur une prévision de 750.000 tonnes (soit un taux de réalisation de 87,53%). Les superficies emblavées sont de 698.168 ha sur une prévision de 736.000 ha  (soit un taux de réalisation de 95%).

 Equipements agricoles

Au total, 515.978 exploitations agricoles ont été équipées en matériel à traction animale sur une prévision de 518.760 (soit un taux de réalisation de 99,46%). Sur la base des 1.100.000 exploitants agricoles recensés (EAC 2014), le taux d’exploitations équipées est de 51,16% dont 4,25% motorisées.

 

Subvention des intrants

Pour la production végétale, le montant global de la subvention est de 35,6 milliards FCFA dont 23,6 milliards FCFA pour les DRA et Offices et 12 milliards FCFA pour la CMDT. Au total, 440.266 tonnes d’engrais ont été utilisées dans les zones DRA, Offices et Agences par 587.409 producteurs dont 118.724 femmes (20%).

Dans le domaine de la production animale, le montant de subvention des intrants d’élevage est de 6.227.946.825 FCFA, investit dans l’achat de 82.836,32 tonnes au profit de 1.961 bénéficiaires dont 84% d’hommes et 16% de femmes.

Attentes céréalières

Les objectifs de production céréalière 2019 portent sur 11.126.012 tonnes, soit un taux d’augmentation de 10% par rapport à 2018-2019. Les superficies céréalières prévues pour cette année s’élèvent à  6.073.597 ha contre 5.892.161 ha en 2018, soit une augmentation attendue de 3% par rapport à la campagne précédente. Ainsi, l’excédent céréalier prévisionnel en 2019 avoisine les 3.664.463 tonnes.

Quant au secteur cotonnier, les productions de coton graine attendues seront 800.000 tonnes pour une superficie de 782.000 ha et un rendement de 1023 Kg/ha en en 2019. En 2020, cette production s’évalue à 900.000 tonnes pour une superficie de 850.000 ha et un rendement de 1059 Kg/ha. Enfin, en 2021, 1.000.000 tonnes pour une superficie de 877.000 ha et un rendement de 1100 Kg/ha.

Budget des productions végétales

Les besoins réels des programmes des productions végétales se chiffrent à 230,7 milliards FCFA dont 60,41 milliards FCFA comme contribution de l’Etat et celle des producteurs évaluée à 170,32  milliards FCFA.

Dans la répartition du coût, 229,9 milliards FCFA sont alloués aux intrants et équipements (céréales + coton),  360.900 000 FCFA à l’Appui conseils, 477.842.000 FCFA à la protection des végétaux.

La subvention allouée pour les intrants sur les céréales est de 10,6 milliards FCFA, le coton s’adjuve 10 milliards FCFA.

 Equipements Agricoles

En 2019, les acquisitions porteront sur 800 tracteurs. Un élargissement de la gamme des équipements aux Motoculteurs, Batteuses, Décortiqueuses et autres petits équipements sera effectué en 2020 et 2021. Le coût global du plan de campagne agricole 2019 est de  299,2 milliards FCFA   réparti entre l’Etat pour 86,5 milliards FCFA (29%) et les producteurs pour 212,7 milliards FCFA (71%).

Montant subvention alloué aux intrants agricoles est de 23,644 milliards FCFA réparti en productions végétales et équipements agricoles : 20,6 milliards FCFA ; productions animales : 2 milliards FCFA, productions halieutiques et aquacoles : 1 milliard FCFA et  la santé animale : 44 665 000 FCFA.

Le montant affecté aux subventions agricoles au titre de la campagne 2019 représente 20% des besoins réels des producteurs estimés à 119.211.581.008 FCFA.

Dans l’hypothèse favorable, au terme de la campagne agricole 2019, il est attendu au niveau des productions végétales 11.126.012 tonnes de céréales avec un excèdent céréalier prévisionnel de plus de 3.664.463 tonnes.

«La mise en œuvre de ce plan de campagne agricole 2019 contribuera au renforcement de la sécurité alimentaire et nutritionnelle et à l’amélioration des revenus des producteurs », soutiennent les sources officielles.

Cyril ADOHOUN

……………………..

IBK A BOUGOUNI

La grande mobilisation

 

Les diatribes régulièrement formulées à l’encontre du Président Ibrahim Boubacar Kéïta n’a point entamé les engagements des populations de Bougouni à lui apporter leur soutien comme cela été le cas avec leur mobilisation massive lors de sa visite de Bougouni.

 

Mardi 18 juin 2019. La ville de Bougouni vibrait au son de la Journée du paysan. Aux environs de 8 heures, la ville soufflait l’ambiance de grands jours. Hommes, femmes, vieux, jeunes et enfants convergent vers le site qui abrite la célébration de la journée, mais aussi le lancement de la campagne agricole 2019-2020 et la pose de la première pierre du  nouveau siège de l’APCAM de la localité, sur la route de Sikasso.

Sur place la fête agricole a commencé par des prestations artistiques, toute la place prise d’assaut. Tour à tour, les officiels font leur apparition : les Ministres Moulay Boubacar de l’Agriculture ; Docteur KANÉ Rokia Maguiraga, l’Elevage et de la Pêche ; Amadou Thiam, Chargé des Réformes Institutionnelles et des Relations avec la Société Civile ; Yaya Sangaré de la Communication, Chargé des Relations avec les Institutions, Porte-parole du Gouvernement et autres.

Aux environs de 10h-11h, aux bruits des klaxons du cortège présidentiel, le Président IBK arrive, debout dans son véhicule de commandement, bras levé dans son boubou blanc coiffé d’un bonnet de la même couleur, pour saluer la nombreuse population en haie tout au long de son passage, et qui scande : «IBK, Président ; IBK, Anw bifè,… ».

Sur les banderoles, on pouvait lire : « Avec IBK, Bougouni avance », « IBK, la CDS vous souhaite la bienvenue », « IBK, tout Bougouni vous dit merci », « Avec le maïs, finit l’insécurité alimentaire », etc.

A sa descente de sa  voiture de commandement, le Président IBK est accueilli par la bienvenue de deux jeunes filles habillées en tenue traditionnelle, portant chacune en mains une calebasse remplie de céréales dont le maïs. Puis par les Officiels dont les Ministres Moulay Boubacar de l’Agriculture ; Docteur KANÉ Rokia Maguiraga l’Elevage et de la Pêche ; le Gouverneur de la Région  et le Président de l’APCAM, Bocary Togola. S’en sont suivis les honneurs militaires.

Sur place, tout Bougouni semble présent, toutes les tentes dressées à cet effet sont occupées, au point que certaines personnes sont obligées de se camper debout pour apporter leur grain de sel à la festivité.

Durant son intervention en langue nationale bambara, le Président IBK a été toujours interrompu par des tonnerres d’acclamations venant de la foule. C’est sous cette ambiance que le Chef de l’Etat a passé sa journée agricole à Bougouni.

Cyril ADOHOUN, Envoyé Spécial

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here