L’élection du président de l’Apcam : Bakary Togola réélu par l’ensemble des délégués

0

L’élection du président de l’Assemblée permanente de la chambre de l’agriculture du Mali (APCAM) a eu lieu le samedi 13 Décembre 2015, les 32 délégués ont tous voté pour Bakary Togola, qui fut réélu avec le cent pour cent des voix.

Pressenti vaincu Bakary Togola fait encore parler de lui une fois de plus. Il vient d’être plébiscité par les 32 délégués des régions et du district de Bamako. Une première dans l’histoire des élections de l’APCAM, c’est une première qu’un président de l’APCAM soit élu par l’ensemble des délégués. Cela témoigne une fois de plus la confiance et l’estime des paysans pour cet homme tant dédié à l’agriculture.

Le lendemain de son élection il fut investir par le ministre du développement rural devant un monde fou au Centre International de Conférence de Bamako (CICB). Le ministre sur le lieu n’a pas caché sa satisfaction.

Selon lui, la Loi d’Orientation Agricole, confère à la  Chambre d’Agriculture un rôle majeur en tant que partenaire actif de l’Etat et des Collectivités territoriales dans la gestion du Développement Agricole.

A ce titre, les Chambres d’Agriculture doivent appuyer l’émergence : d’organisations professionnelles Agricoles ; d’organisations de femmes rurales et de jeunes ruraux. Elles doivent aussi contribuer dans le domaine de leur compétence à la mise en œuvre de la politique de développement Agricole à travers la mise en œuvre des projets et programmes, a-t-il fait savoir avant de rendre un hommage mérité aux membres du bureau sortant avec à sa tête M. Bakary TOGOLA pour le travail bien accompli et qui a permis aujourd’hui d’afficher des résultats jugés satisfaisants notamment l’organisation régulière et la réussite des grands évènements tels que le Salon International de l’Agriculture (SIAGRI), la Bourse Nationale des Céréales et la Journée du Paysan.

Pour le ministre Tréta, le nouveau bureau de l’Assemblée Consulaire de l’Assemblée Permanente des Chambres d’Agriculture du Mali qu’il va investir  dans sa mandature pour une durée de cinq (05) ans (2015-2020), émane d’un long et laborieux processus électoral.

«Leur élection n’a été possible qu’à travers la restauration d’un climat de confiance qu’ils ont su créer entre les Chambres et les Organisations Professionnelles Agricoles. C’est pourquoi, il s’agira donc, pour les membres de ce bureau, de se positionner davantage par leur sens de professionnalisme et leur degré d’organisation, pour utiliser de façon efficiente et efficace toutes les ressources qui seront mises à leur disposition pour réaliser au mieux les activités programmées au bénéfice de l’ensemble des ressortissants des différentes chambres qu’ils représentent.

Pour ce faire, je leur demande d’orienter prioritairement leurs actions futures sur le renforcement des acquis et au relèvement des défis du moment qui sont entre autres: la maitrise de l’eau pour réduire la dépendance des productions agricoles de la pluviométrie et des changements climatiques; le développement de l’agro-industrie pour créer plus de valeurs ajoutées et des emplois en milieu rural et urbain», a-t-il ajouté.

Fousseyni SISSOKO

PARTAGER