Projet de commercialisation du riz local : L’OPAM à pied d’œuvre pour la réussite de la deuxième phase d’achats

0

Le Président Directeur Général de l’Office des Produits Agricoles du Mali (OPAM), Salifou B. Diarra et le Directeur Général Adjoint, Youssouf M. Touré sont à pied d’œuvre pour la réussite de la deuxième phase des achats dans le cadre du projet de développement de la résilience face à la récurrence de l’insécurité alimentaire au Mali.

Pour éviter le bradage des productions agricoles au moment des récoltes, l’OPAM décide chaque année d’acheter le riz aux producteurs. Cette volonté politique des hautes autorités du Mali a été soutenue par un prêt d’une valeur de 18 millions d’Euros que la Société Islamique de Financement du Commerce International (ITFC), membre du Groupe de la Banque Islamique de Développement, a accordé au Gouvernement de la République du Mali. Ce prêt est destiné à l’achat de produits alimentaires et aliments de bétail dans le cadre du projet de développement de la résilience face à la récurrence de l’insécurité alimentaire au Mali.

Le stock de riz local constitué est vendu pendant la période de soudure à des prix à la portée du malien moyen. Les recettes issues de ces ventes seront destinées à rembourser le prêt. « La réussite de ce projet permettra sans doute de trouver une solution au problème de financement de la commercialisation du riz local et de soutenir sa production. Les paysans seront mis en confiance et orientés vers une meilleure organisation dans la production et dans la commercialisation », nous a confié une source proche de la Direction Générale de l’OPAM.

La première phase du projet dont les résultats ont fait l’objet d’un  atelier tenu récemment  à Ségou, a posé les jalons d’une initiative largement appréciée par les producteurs. « La première phase nous a permis de tirer les conclusions », a souligné le PDG, Salifou B. Diarra qui salue la forte détermination des producteurs à respecter leur engagement. Participant à cette rencontre de Ségou, le Président de la Plateforme nationale des producteurs de riz du Mali, Faliry Bolly, a fait part de sa satisfaction et celle des producteurs quant à la conduite de ce projet. « Nous nous sommes rendus compte que cette opération dérange certaines personnes qui ont même fait croire que nous avons donné des dessous de table. Nous nous portons tous en faux contre de telles allégations qui n’ont d’autres but que de discréditer cette opération », a-t-il déclaré.  Pour la réussite de la deuxième phase des achats en cours de préparation, toute l’équipe de l’OPAM avec à sa tête le PDG et le DGA est déjà sur pied. Cette semaine, une mission conduite par le DGA, Youssouf M. Touré, est attendue dans les zones rizicoles pour discuter des prix avec les producteurs. Le fonds alloué à cette deuxième phase des achats est évalué à environ à 4 milliards de nos francs.

  1. Doumbia
PARTAGER