Développement durable dans les pays membres en 2022 : Le président de la Bid et le président du conseil des gouverneurs soulignent les réalisations

0

Dr. Muhammad Al Jasser, président du Groupe de la Banque islamique de développement (Bid), et S. E. Romuald Wadagni, ministre de l’Economie et des Finances et ministre d’Etat de la République du Bénin et président du conseil des gouverneurs du Groupe Bid, se sont adressés aux médias lors d’une conférence de presse tenue dans le cadre des assemblées annuelles 2023 du Groupe BID qui a eu lieu à Djeddah, au Royaume d’Arabie saoudite du 10 au 13 mai 2023.

Inaugurant la conférence de presse, Dr. Al Jasser a exprimé sa reconnaissance et sa gratitude envers le Serviteur des Deux Saintes Mosquées, le Roi Salman bin Abdulaziz Al Saud, pour son parrainage des assemblées annuelles. Il a également remercié son altesse royale le prince Mohammed bin Salman bin Abdulaziz, prince héritier et premier ministre du Royaume d’Arabie saoudite, pour le généreux soutien et la chaleureuse hospitalité que le gouvernement du pays a accordé à l’événement et à ses participants.

Dr. Al Jasser a félicité S. E. Wadagni sur sa présidence du conseil des gouverneurs de la Bid et a salué sur son leadership exemplaire durant le mandat actuel du conseil.

S’exprimant sur la vision et les objectifs de la Banque islamique de développement en tant que banque multilatérale de développement, le Dr. Al Jasser a souligné le rôle que la banque joue dans l’amélioration de la vie des habitants de ses pays membres et des communautés musulmanes du monde entier, en promouvant le développement social et économique et en produisant un impact à grande échelle. Créée en 1975, la banque compte actuellement 57 pays membres sur quatre continents, en plus des communautés musulmanes des pays non-membres, à travers leurs gouvernements respectifs, et ses opérations impactent un cinquième de la population mondiale.

Dr. Al Jasser a déclaré que le financement net du Groupe de la banque pour divers programmes et initiatives de développement durable depuis sa création jusqu’en 2022 s’élevait à un total de 170,5 milliards de dollars US. Ses approbations nettes annuelles ont augmenté de 18,5 % pour atteindre 10,5 milliards de dollars US, contre 8,9 milliards de dollars US en 2021. Divers secteurs économiques ont reçu le soutien financier du Groupe de la Bid au cours de l’année précédente, notamment l’énergie (40,8 %), l’industrie et les mines (14,4 %), l’agriculture (12,6 %), la finance (8,6 %), les transports (8,5 %), l’eau et l’assainissement (4,8 %), la santé (3,6 %), l’éducation (3,2 %) et autres (3,5 %).

Mettant la lumière sur les réalisations de la Banque, le Dr. Al Jasser a révélé que la banque avait maintenu son classement AAA avec une perspective stable l’année dernière. Il a affirmé que c’était la 26e fois que la Banque obtenait cette note exceptionnelle de la part de S&P Global Ratings, la 16e fois de Moody’s et la 15e fois de Fitch Ratings.

Pour sa part, S. E. Wadagni a commenté : “Au nom du conseil des gouverneurs du Groupe de la Bid, je félicite la direction et le conseil des administrateurs pour leur profond engagement à aider les pays membres à atteindre le développement durable. Leur pensée visionnaire et leur compréhension approfondie des défis de développement pertinents et émergents auxquels sont confrontés les pays membres ont incité le réalignement de la vision stratégique du Groupe de la Bid pour se concentrer sur la promotion d’un développement humain global et d’infrastructures durables en vue de stimuler la reprise économique, de lutter contre la pauvreté, de renforcer la résilience et de stimuler la croissance économique verte”.

Le conseil des gouverneurs est la plus haute autorité de la Banque. Chaque pays membre de la Banque est représenté au conseil par un gouverneur et un gouverneur suppléant. Le conseil se réunit une fois par an pour examiner et approuver les états financiers de l’année fiscale précédente, nommer les auditeurs externes et définir les politiques à venir de la Banque. ;

Sous le thème “Partenariat pour repousser les crises”, la réunion de quatre jours des assemblées annuelles du Groupe de la BID 2023 a réuni des décideurs politiques, des chefs d’entreprise, des cadres supérieurs et des participants représentant plus de 100 pays au King Abdullah Congress Center – The Ritz Carlton, Djeddah. L’édition 2023 des réunions annuelles vise à fournir aux participants une plateforme engageante et axée sur des solutions afin que les participants discutent des problèmes financiers, économiques et de développement auxquels sont confrontés les pays membres du Groupe de la Bid et ses partenaires.

Notons que le Groupe de la Bid se compose de cinq entités : la Banque islamique de développement, qui détient actuellement une note globale AAA de la part des trois principales agences de notation du monde ; l’Institut de la Banque islamique de développement axé sur les questions de recherche et de formation, la société islamique pour l’Assurance des investissements et des crédits à l’exportation (Iciec) ; la Société pour le développement du secteur privé et la corporation internationale islamique du financement du commerce (ITFC).

Avec son bureau principal établi à Djeddah au Royaume d’Arabie saoudite il y a près d’un demi-siècle, la banque gère actuellement des pôles régionaux dans dix de ses 57 pays membres, ainsi qu’un centre d’excellence situé à Kuala Lumpur en Malaisie. La Bid est l’une des plus grandes banques multilatérales de développement Sud-Sud du monde, ayant pour mission d’aider ses pays membres de bénéficier de son large éventail de services développement socio-économiques.

En permettant à ses pays membres de s’approprier leur économie et leur progrès social, le Groupe de la Bid s’emploie à aider les nations à développer l’infrastructure et les mécanismes nécessaires pour actualiser et tirer parti de leur potentiel. Actuellement, le réalignement stratégique du Groupe de la Bid se concentre sur trois objectifs principaux et interconnectés : i) stimuler le rétablissement, ii) lutter contre la pauvreté et renforcer la résilience, et iii) favoriser la croissance économique verte.

Source BID

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Leave the field below empty!