Mali-Sénégal: Réflexions sur l’avant-projet d’accord commercial entre nos deux pays

0

La salle de conférence de la Chambre de commerce et d’industrie du Mali a servi de cadre ce mardi 4 Octobre 2022, aux travaux de la journée d’échanges autour de l’avant-projet d’accord commercial  Mali-Sénégal.

La cérémonie d’ouverture des travaux était présidée par le chef de cabinet du ministre de l’Industrie et du Commerce, Sidi Ahmed Ould Sidi Salem, en présence du président de la CCIM, Youssouf Bathily.

Initiée par la CCIM, cette rencontre regroupe outre, les représentants des services techniques, le Directeur des Entrepôts maliens au Sénégal et son équipe, les représentants des transitaires maliens à Dakar, le représentant des douanes maliennes au Sénégal.

Elle ambitionne d’asseoir les bases d’un partenariat “gagnant-gagnant”, avec comme socle, la facilitation des échanges commerciaux entre les différentes parties.

Il s’agira, à travers ce projet d’accord, de parvenir à une meilleure fluidité du trafic sur le corridor Bamako-Dakar, et une uniformisation des coûts et tarifs appliqués de part et d’autre. En somme, la présente session vise à doter la partie malienne, d’un document prenant en compte toutes les préoccupations des opérateurs économiques, dans le cadre de la signature prochaine d’un accord commercial Mali -Sénégal.

Pour le président de la CCIM, , cet accord commercial contribuera à la facilitation et au renforcement des échanges commerciaux entre le Mali et le Sénégal. Il vient à point nommé, selon lui, car il permettra aux opérateurs économiques maliens, de bénéficier de toutes les facilités dans le domaine des échanges commerciaux.

Le Mali en général et le département de l’Industrie et du Commerce en particulier, fondent beaucoup d’espoirs, quant à l’issue de cette journée d’échange, dira le chef de cabinet du ministre de l’Industrie et du Commerce, Sidi Ahmed Ould Sidi Salem. Avant d’inviter les participants à contribuer à l’enrichissement du document qui leur est proposé, afin que le projet d’accord soit un outil bien ficelé, une boussole dans le cadre des rapports d’échanges commerciaux entre les deux pays.

C’est pourquoi dans le cadre de la mise en œuvre de l’Accord de facilitation des échanges de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), le ministère de l’Industrie et du Commerce, a inscrit dans son programme d’activités, la création d’un Guichet unique du commerce extérieur et des transports (GUECET), avec pour objectif d’accroître la transparence et d’accélérer les formalités de dédouanement.

AMT avec CcomMIC

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here