Dégradation avancée de la route menant au centre d’entrainement Ousmane Traoré de Kabala : Le ministre de l’Equipement et des Transports interpellé

2

Emprunté le tronçon qui mène au Centre d’entrainement pour sportifs d’élite « Ousmane Traoré » dit Ousmane Bléni de Kabala, relève aujourd’hui d’un parcours de combattants. Pour les habitués de l’axe, il faut surtout avoir les reins solides pour arriver à bon port. Le très mauvais état de la route en est la cause.

 Vendredi 18, octobre 2022, la délégation du ministre des Mines, de l’Energie et de l’Eau a eu toutes les peines du monde a accédé à la station compacte de Kalabancoro, située derrière le Centre d’élite, sur les berges du fleuve. La dizaine de voitures Prado 4X4 ont eu du mal à s’effrayer un chemin tellement la voie était impraticable.  Coincée dans la boue, une bonne partie de la délégation était obligée de rebrousser chemin et emprunter des pistes occasionnelles dans les buisons.

Les seuls rois sur l’axe qui passe devant le Centre sont les gros porteurs (camions bennes) dont les surcharges  ont  rendus impraticable la voie.

« Cette route est dans cet état depuis bientôt deux ans. A chaque fois que les joueurs viennent en regroupement, c’est la croix et la bannière. Plusieurs fois, leur bus s’est enfoncé dans la boue », a témoigné un jardinier opérant dans le secteur.

Comme si l’état de la route ne l’intéresse pas, le ministre des Sports a mainte fois fait des vas et vient sans pour autant demander sa reconstruction. Ne serait ce que saisir le ministre des Transports afin qu’elle se soucie un peu de sa mission.

La construction du Centre d’entraînement pour Sportif d’Elite « Ousmane Traoré » dit Ousmane Bléni de Kabala a été créé par ordonnance du Président de la République. Il est chargé d’assurer la préparation des sportifs évoluant dans les équipes nationales, les stages de perfectionnement, de mise à niveau et le suivi médical et diététique des sportifs d’élite dans les conditions optimales de préparation.

Placé sous la tutelle du ministère des Sports, il est rattaché à la direction nationale des sports et de l’Education physique (DNSEP).

Depuis 2001, le centre a bénéficié d’un Projet intitulé « Projet de Construction du Centre d’Entrainement pour Sportifs d’Elite » et inscrit au Répertoire national des projets et programmes sous le numéro 1803.

H.B.Touré

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. Belle analyse , on dirait que ces ingénieurs ne se rendent pas dans les pays voisins c’est triste nous n’avons pas de routes mais des sentiers quelle honte !Toujours notre pays est un grand pays, sa dignité , ses histoires on n’en a )plus besoin.

  2. Cessons rapidement de jouer du cinéma et des fourberies pour travailler sincèrement afin de venir à bout des bêtises qui minent notre société depuis l’indépendance. Nous n’avons plus de routes à cause des magouilles qui ont détruits ce pays, des routes qui ne sont pas dans les normes et personne ne s’offusque, quelle ignominie? Quelle indignité? Quelle honte? Il faut que Madina fasse le contraire des autres Ministres depuis l’indépendance du Mali sinon ce serait les mêmes bêtises et les mêmes répétitions. Les cadres de ce pays en majorité sont atteints psychologiquement face à l’argent et le matériel et c’est dommage.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here