Route Zantièbougou- Kolondièba-Frontière Côte d’Ivoire : Oumar Mariko règle des comptes avec IBK : «….une seule personne ne peut aujourd’hui se prévaloir de la paternité de cette route »

12

La cérémonie de lancement des travaux de construction et de bitumage de la route Zantièbougou- Kolondièba-Frontière Côte d’Ivoire, a eu lieu le dimanche 13 novembre 2016, à Kolondièba sous la présidence de son excellence Ibrahim Boubacar Keïta, en présence de plusieurs membres du gouvernement et de l’honorable Oumar Mariko, élu de Kolondièba.

Long de plus de 140 km, ce tronçon coûtera plus de 70 milliards de FCFA ; un financement conjoint de la BAD à hauteur de 58,4 milliards, du Mali 10,6 milliards et de l’UEMOA, à hauteur de 1, 031 milliards de FCFA.

Pour la ministre de l’équipement et de transports, la réalisation de ce projet d’aménagement routier est née de la vision commune des présidents IBK et ADO d’intégrer mieux leurs deux pays et de contribuer plus à la réduction de la pauvreté de leurs populations.

Le président IBK dira qu’il est venu honorer une promesse tenue aux populations de Kolondièba et environnants.

Cette cérémonie a été mise  à profit par notre équipe pour échanger avec l’honorable Oumar Mariko sur ce projet qui lui coûte particulièrement cher.

Oumar Mariko dira tout d’abord que les populations de Kolondièba sont très heureuses de ce lancement des travaux qui est la concrétisation de plus de 20 ans de promesses faites par les autorités maliennes aux populations. Il continue en disant que si tous les fonds alloués entrent effectivement dans les travaux annoncés, la route de Kolondièba sera l’une des meilleures autoroutes du Mali. Il a promis de veiller personnellement sur la bonne exécution des travaux.

Oumar Marico a rendu un vibrant hommage à l’ex-Ministre de l’équipement et des transports,  Hacim Koumaré, qui s’est battu corps et âme pour que cette route soit ; et au prix de son poste, a dit le député du SADI.

A la question de savoir ce que ce lancement peut apporter comme plus ou moins au SADI lors des communales du dimanche. L’honorable Mariko répond par  un non vif. Sur la question, il dira que les populations de Kolondièba ne sont pas « dingues ». Elles savent bien faire la différence entre les hommes et savent bien qui est qui dans ce pays.

Oumar Marico se déchaine : « Cela n’enlève en rien à ma popularité à Kolondièba. Je condamne, le fait que les posters d’IBK soient placardés partout au moment où nous sommes en pleine campagne communale ; toute chose contraire à l’article 73 de la loi électorale. Certains candidats ont utilisé la photo du président IBK sur les logos en demandant de voter pour eux, au motif qu’IBK un des leurs. Il faut que les gens sachent que Kolondièba est l’une des villes qui s’acquittent  régulièrement de ses impôts et taxes, donc cette route est un mérite. C’est l’Etat qui doit aux populations de Kolondièba et non le contraire. Je vous rappelle qu’en 1992, lors des campagnes électorales, IBK était venu jurer à Kolondièba que si Alpha gagnait, l’ADEMA allait bitumer la route, mais ils n’ont pas tenu promesse après l’élection d’Alpha. Ce fut le cas pour ATT aussi. Ce dernier, a au moins construit deux ponts dans deux villages de Kolondièba.  Après 20 ans dans les rouages de l’administration, IBK est aujourd’hui là pour lancer les travaux. IBK doit savoir que cela n’est pas son œuvre mais l’effort des populations de Kolondièba qui se sont battues nuit et jour pour cela […] En 1979 et 1980 mes papas Karamoko Mariko, Fagnon Koné, Moussa Konaté Daouda Traoré, se sont rendus au congrès de l’UDPM pour aller plaider en faveur de la route. Au cours de ce congrès,  Dona Laurent Fologo, le premier ministre d’Houphouët Boigny est venu récupérer leur discours et a demandé à ce que le travail se fasse….

Il faut que les gens sachent qu’une seule personne ne peut aujourd’hui se prévaloir de la paternité de cette route. Le lancement de cette route est la concrétisation de nos efforts ; nous de Kolondièba qui avons élu plusieurs présidents ».

Pour terminer, honorable Mariko martelera que Kolondièba que  et reste son fief contrairement à ce qui se raconte. Pour preuve, en 2013, lors des présidentielles, le président IBK a battu tous les candidats dans leur fief sauf lui Mariko, qui l’a battu à Kolondièba.

Rappelons que dans toutes les interventions (maire de Kolondièba, ministre de l’équipement et des transports, les PTF, IBK) personne n’a parlé de Mariko dans cette affaire de route. Pour certaines mauvaises langues, la monnaie a été rendue au docteur Oumar Mariko pour avoir rejoint l’opposition.

B BOUARE 

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

12 COMMENTAIRES

  1. 70 milliards de FCA pour 140 km C’EST L’ARNAQUE DU SIÈCLE.1 KILOMÈTRE VAUT 500 MILLIONS SOIT A PEU PRES 1 MILLION DE DOLLARS.

  2. Mariko n’a dit que la vérité, la route est un bien du mali tout en entier, c’est l’argent du contribuable et pas celui d’IBK. secundo, ensuite pour ceux qui disent que IBK l’a fait et pas les autres il faut savoir que IBK était déjà là depuis 3 décennies et ils devraient plutôt dire ENFIN

  3. Mariko doit revoir les résultats de l’élection du président de la république en 2013. Contrairement à ce qu’il affirme, il n’a pas été le seul à gagner dans “son fief” au 1er tour de cette élection. Pour preuve, un candidat comme Modibo Sidibé a également battu tous les autres à Yanfolila et personne n’a devancé Soumaïla Cissé à Niafunké lors qu même scrutin. Il doit savoir qu’en toute chose il faut cultiver l’humilité et la modestie, des valeurs intemporelles de notre société. Par contre, je suis d’accord que cette route est un droit légitime pour les populations de toute la zone de Kolondièba et du Mali en entier, car un vecteur de développement pour l’ensemble du pays.

  4. Partout les gens se battent pour avoir les routes. cette route n’est ni pour Mariko, ni pour IBK, ni pour Kolondièbe. elle fait partie d’une stratégie globale et sous régionale de désenclavement (accès à la mer) appuyé pour l’essentiel par d’autre (C.I.) qui en tire finance et prestige.

  5. Les politiciens! Les politiciens!Les politiciens! Les politiciens! il est temps et grand temps que ces hommes et femmes de la politique malienne se ressaisissent rapidement, car c’est une guerre civile qui attend notre pays. Tout le monde se moque l’un et l’autre sans se préoccuper de la cohésion de la nation gage de tout développement. De toutes les façons nous payerons tous un jour cela est indéniable. Continuez à poser des actes comme ceux qui ont été posés lors de cette inauguration de cette précieuse route pourvu que celle-là soit une bonne route, différente de la route Bamako Kayes qui n’entraine que des problèmes aujourd’hui et qui n’existe même plus part endroit. Que les financiers multilatéraux et bilatéraux impliqués dans la construction de ces genres d’infrastructures soient impliqués dans le contrôle pour le bonheur du citoyen lambda car cela permet de garantir la durabilité de ces infrastructures. Si l’Arabie saoudite n’était pas impliquée dans le contrôle du deuxième pont de Bamako, aujourd’hui ce pont ne serait pas opérationnel, car l’argent du 13ième pilier avait disparu lors de la remise de cette infrastructure.

  6. Savoir reconnaître la vérité est un acte responsable,il faut savoir remercier un ennemis quand celui ci pose un acte concret .Malgré que kolodiéba soit la circonscription de Mariko ,elle reste le MALI,c’est une doléance faite à ibk qui vient d’être réalisée et non une promesse. Le Mali un pays en guerre par miracle avance doucement et sûrement .Toutes les ressources sont mobilisée naguère réservées à quelques privilégiés qui avec leurs familles et proches faisaient comme bon leur semble.En cinq ans ou même en dix ans difficile de redresser vingt ans de dégâts dans tous les domaines.Un changement n’est pas possible du jour au lendemain,mais s’inscrit dans le temps avec au préalable la reconversion des mentalités et avec beaucoup de patiences.

  7. L’egoisme a fini de consommer ce moins que rien. Meme apres qu’on ait trouve’ un financement pour construire une route dans sa localite’, il lui faut trouver quelque chose a redire. Rien ne trouve grace a ses yeux si on ne commence pas et finit pas par lui Mariko. Quel triste personnage 😐 🙁 🙁 .

    Quelle honte!!!

    • Quand il ne faut pas critiquer une personne ou une entité, parce qu’elle t’a aidé, c’est qui rend ce monde si corrompu et minable: parce que les gens ferment la bouche devant les comportements injustes.

      Les gens comme toi, sont souvent, ceux qui pensent qu’il ne faut pas dénoncer, les crimes de l’occident (en tête franSS en cote d’ivoire, libye…), parce qu’on vit dans ces pays, alors on doit se comporter en fougariden et accepter les injustices.

      Je le redis si mon père ou mon fils, commet un crime et retourne à la maison, je l’emmène moi-même aux autorités!!!

      I faut arrêter d’acheter la conscience des gens!

      • Mari ko je suis pas politique d après tes propos depuis ton père ta ville est a la quête de cette route mais ibk a pu faire mieux au moins par rapport aux autres aux moins il vient de te realiser cette route dans l histoire cet oeuvre sera au nom qui tu veux ou pas ces salutataires de sa part l état c est une continuité il aura d autre après ibk reconnaître l effort et les bienfaits de son prochain ça ne fait grandir merxi

        • Je tiens à préciser que je ne soutiens pas Mariko!

          Personne n’a à remercier ibk pour la construction d’une route!

          Ce n’est pas l’argent de ibk qui construit nos routes: c’est l’argent du peuple malien!

          Ibk doit construire des routes partout dans le mali: kayes, kidal ou koutiala… c’est son travail!

          Arrêter de vénérer nos présidents, ça les encourage dans leurs délires: comme le fait de faire de son fils, sans diplôme, sans avoir fait son service militaire, le chef de la commission de l’armée dans l’assemblée nationale!

          Que ibcon arrête de dire “ich allah”, qu’il fasse son travail!

          • Qt il n’y a pas de route ou doit etre on doit le construire pour le bonheur des populations .LES POLITICIENS SE SERVENT DES GENS COMME C’EST EUX QUI FONT LE TRAVAIL .NON PAS DU TOUT .TOUT LE MONDE QUI EST INTELLIGENT SAIT QUE LE MALI A ETE CONSTRUIT PAR LES CHASEUR ,PECHEUR ET AGRICULTEUR NON PAS PAR LES POLITICIENS.

    • Mariko un “triste personnage”?Heureusement que tel n’est pas l’avis des populations de Kolondièba qui l’ont MASSIVEMENT élu à l’AN.Dès que quelqu’un ne regarde pas les choses dans la même direction que vous et vos politiciens véreux seulement, cette personne est qualifiée de tout sauf bon.Hors cela aussi fait partie de la démocratie!
      Quelle grande ignorance pour toi Bougobalini!!!

Comments are closed.