Énergies renouvelables : la première centrale solaire bientôt à Kita

0

Dans la matinée du 8 mars 2019, les populations de la ville de Kita ont assisté  à la première pose de pierre de la première centrale solaire photovoltaïque de notre pays.  Présidé par le ministre de l’Énergie et de l’Eau, le lancement de ce projet permettra de booster la production énergétique du Mali à la production des énergies renouvelables et contribuera aussi au développement durable à travers l’augmentation des revenus des collectivités ainsi que le renforcement de l’économie familiale. Située sur les hauteurs de Kati Ouest, cette centrale solaire d’une capacité de 50MW coûtera environ 53 milliards de FCFA. L’infrastructure s’étendra sur une superficie de 107 hectares où seront installés plus de 187 000 panneaux, plus de 500 emplois vont être créés tout au long des 12 mois de construction, lit-on sur la page Facebook du Gouvernement du Mali. Enfin, ce projet sera réalisé dans le cadre d’un partenariat public privé avec la société AKUO KITA SOLAR.

Mali – Banque Africaine de Développement

Quatre Projets d’accord signés avec le ministre de l’Économie et des Finances

Le ministre de l’Économie et des Finances, Dr Boubou CISSE, et la Directrice générale de la Région Afrique de l’ouest de la Banque Africaine de Développement (BAD), Mme Marie L’aire AKIM OLUGBADE,  ont procédé le mardi 05 mars 2019 à la signature de quatre accords destinés aux financements de trois projets au Mali en faveur de l’autonomisation des femmes dans les secteurs de l’électricité et de l’imagerie médicale. Ce projet d’accords vise à accroitre le niveau des femmes et à évaluer leur autonomisation économique de façon durable, dans les régions de Ségou, Kayes, Sikasso et Koulikoro, précise-t-on sur la page Facebook du Gouvernement malien. Cependant, le ministre explique que « L’autonomisation économique des femmes est une préoccupation majeure du Président de la République à laquelle nous sommes en train de faire face à travers une augmentation significative des revenus de 400 coopérations de femmes évoluant dans la filière de karité ». Le président de la (BAD) déclare qu’aucun effort ne sera ménagé par la Banque pour continuer à soutenir le Mali en vue d’une croissance économique et un développement inclusif.

Pour finir, le ministre remercie le groupe de la Banque africaine de développement pour la qualité de coopération entre l’institution et le Mali.

Coopération entre le Mali la BOAD :

Le président de la BOAD, M Christian ADOVELANDE, élevé au rang de commandeur de l’ordre national du Mali à titre étranger

 

Le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, a reçu en audience le vendredi  8 mars 2019 dans  l’après- midi le président de la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD), M Christian ADOVELANDE, accompagné de son vice-président, Bassary TOURE, et du président de la BOAD au Mali.

Le président de la Banque ouest-africaine de Développement est à Bamako dans le cadre des rencontres périodiques avec les autorités maliennes et spécifiquement avec le Président de la république. Au centre des échanges de partenariat entre notre pays et l’institution bancaire ouest-africaine, le président de la BOAD a affirmé avoir beaucoup de projets pour le Mali. Aujourd’hui, le niveau de l’engagement du Mali s’élève à 588 milliards de FCFA pour 135 opérations. Au cours de cette audience, le Président de la République a décerné l’insigne de la médaille de commandeur de l’ordre national du Mali à titre étranger au président de la BOAD, M Christian ADOVELANDE. Ce dernier s’est dit honoré ainsi que l’ensemble du personnel de la Banque de cette gratification.

Inégalité genre et oppression des femmes

L’ONU appelle à une nouvelle vision de l’égalité

Au cours des dernières décennies, des progrès remarquables ont été accomplis en matière de droits et de leadership des femmes. Mais ces gains sont loin d’être acquis et menacés par un retour de bâton de la part d’un patriarcat bien ancré. Lors de l’événement célébrant la journée internationale de la femme en 2019 au siège de l’organisation à New York, le secrétaire général de l’ONU, Antonio GUTERRES, déclare que : « L’égalité des sexes et les droits des femmes sont fondamentaux pour relever chacun de ces défis. » Malgré les réalisations et le succès des femmes, leur voix est encore régulièrement ignorée ainsi que leurs opinions. En 2019, la représentation politique des femmes dans les parlements du monde entier est inférieure à 25℅ selon global Média Monitoring project. Un quart seulement des sujets d’actualités à l’échelle mondiale sont consacrés aux femmes et « le plus souvent en tant que victimes plutôt que leaders », déclare le secrétaire général de l’ONU.

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here