Fonds pour le développement durable : validation du manuel de procédures administratives…

2

Le Premier ministre, Dr. Boubou Cissé, a présidé le jeudi 6 février à la primature la 1ère session du comité de pilotage du Fonds pour le développement durable. Objectif : procéder à l’examen et la validation du manuel de procédures administratives, juridiques et financières.

Le manuel est conçu pour l’usage des acteurs chargés de la gestion du Fonds pour le développement durable (FDD). Il sert à régir les règles de financement et de gestion transparente des interventions du fonds au niveau des différents acteurs, des parties prenantes qui y adhèrent.

Son objectif est de mettre à la disposition des parties prenantes un outil de référence pour une meilleure gestion du FDD et conformément aux procédures d’exécution du budget d’Etat.

Le Fonds pour le développement durable est destiné au financement des projets et programmes dans le cadre du développement équilibré de l’ensemble des régions du Mali. Il s’agit, selon le directeur national de la planification et du développement, Bamoussa Koné, de doter les régions d’infrastructures adéquates ; de favoriser la création de richesses dans toutes les régions et enfin, réduire les disparités régionales.

Les projets financés sont soumis à travers les ministères, conseils régionaux, locaux et communaux. Le montant du projet doit être obligatoirement supérieur ou égal à un milliard de FCFA. « Exception faite des coûts des études et de suivi-contrôle qui ne peuvent excéder 10% du coût du projet », précise-t-il.

Selon le directeur national de la planification et du développement, le choix des projets éligibles au financement est fait par le comité de pilotage qui délibère. Lequel approuve ou refuse le financement des projets à partir des recommandations du comité de gestion.

Par ailleurs, affirme Bamoussa Koné, les investissements et les biens acquis dans le cadre du FDD rentrent dans le patrimoine de l’Etat et des collectivités territoriales et sont gérés conformément aux textes en vigueur au niveau de la comptabilité-matières.

Mais avant, le  Premier ministre, Dr. Boubou Cissé, en ouvrant les travaux, a souhaité que la réunion  débouche, une fois le manuel de procédures validé, sur l’utilisation des fonds disponibles pour le relèvement du niveau de vie des populations des régions du Nord.

Selon le chef du gouvernement, le fonds est en lien avec l’Accord pour la paix, la délimitation des zones de développement durable et la stratégie spécifique de développement des régions du Nord. Avant de terminer, le Premier ministre a salué l’ensemble des acteurs qui ont œuvré à la création et à l’opérationnalisation du fonds pour le développement durable.

Pour sa part, le président du Conseil régional de Ségou, et président de l’Association des régions du Mali, Siaka Dembélé, a indiqué que le Fonds pour le développement durable a été mis en place pour booster le développement des territoires. Le fonds, atteste-t-il,  est en phase avec les ambitions de développement exprimées par les populations.

Abdoul Madjid Sanogo

Source : Nouvelle Libération

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. Un Premier Ministre pour valider un manuel de procédure…….
    C’est incroyable ce pays.
    Ce Monsieur n a vraiment pas d”Aganda.
    Il veut donner juste l impression qu il sert à quelque chose.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here