Forum des Administrations Fiscales Ouest Africaines (FAFOA) : Cap sur l’amélioration de la mobilisation des recettes !

0

Sous le thème « la gestion des risques dans l’administration fiscale », s’est tenu du 25 au jeudi  27 juin à l’Hôtel Salam, le forum des administrations fiscales Ouest africaines (FAFOA). La cérémonie d’ouverture présidée par le représentant du ministre délégué chargé du budget, Mamadou Lamine Samaké, a enregistré la présence du Directeur Général des Impôts, Mathias Konaté.

Promouvoir et  faciliter la coopération mutuelle entre les administrations fiscales des pays membres de la CEDEAO en vue d’améliorer l’efficacité de leurs législations et la mobilisation des recettes.  Tel était l’objectif général de ces trois jours de rencontre.

Dans son intervention, le DG des Impôts dira que le FAFOA est  composé des 15 Etats membres de la CEDEAO dont le secrétariat exécutif est basé à Abuja. Les autorités fiscales en Afrique de l’ouest, souligne-t-il,  opèrent  dans un environnement hautement politisé, bien qu’elles soient censées être apolitiques.

Selon lui, ces autorités  mobilisent les revenus des économies et des acteurs économiques qui sont influencés par des variables socio-économiques au sein et en dehors de l’espace CEDEAO en utilisant des modèles politiques et programmes transplantés. D’après lui, les administrations fiscales ont mis leurs efforts en commun pour concevoir, élaborer les stratégies visant à renforcer leur politique, harmoniser leurs fiscalités dans un espace commun et lutter contre la fraude.

Plus loin dans son intervention, le Dg Konaté a mis un accent particulier sur  les engagements des différentes administrations, les lois et règlements fiscaux, la dématérialisation des procédures de déclaration et de paiement, la professionnalisation des cadres et agents et  la maîtrise des contribuables.  « Ce forum permet aux participants de comprendre la signification du risque en général et de l’administration fiscale en particulier » a-t-il indiqué.

De son côté, le représentant du ministre délégué du Budget a souligné que le  thème choisi pour la circonstance n’est pas du tout  fortuit. Ensuite, il dira que ce thème constitue un sujet de préoccupation commune à l’ensemble des pays.

D’autant plus que, selon lui, les risques ont des conséquences énormes sur la collecte des revenus importants à faire au profit du Trésor public. Car, soutien-t-il,  les administrations fiscales sont confrontées à de réelles difficultés pour cerner l’ensemble des contours de ces risques.

Pour lui, dans un contexte politique et socio-économique difficile et face aux exigences de la mobilisation et de la globalisation de nos économies, ce forum donne aux participants l’opportunité de rechercher la meilleure approche possible pour la mobilisation des ressources fiscales  et pour le développement durable de leurs  économies.

Par Fatoumata Coulibaly

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here