Signature de Protocole d’accord, la SONATAM et l’INSTAT s’engagent contre le commerce illicite des produits du tabac

0

L’INSTAT et la SONATAM ont procédé ce lundi 3 février  2020 à la signature d’un protocole d’ accord sur la collecte et le traitement des données statistiques sur les produits du tabac portant sur l’étude des ramassages de paquets de cigarettes vides.

Le protocole d’accord signé entre la SONATAM et l’INSTAT vise  à créer les outils de statistiques , d’observation et d’analyse des cigarettes de contrebandes  en vue de la mise en place de mesures efficaces pour éliminer durablement le commerce illicite des produits de tabac.

Le Mali ne disposant pas de données formelles récentes sur le commerce illicite des produits du tabac, sauf les ramassages de paquets de cigarettes vides effectués par la SONATAM constituent de nos jours la seule source crédible pouvant servir à évaluer les proportions et les impacts de la fraude des cigarettes au Mali.

Pourtant le pays doit se soumettre aux normes et standards internationaux pour quantifier le commerce illicite des produits du tabac et produire des rapports dans la perspective de la mise en œuvre de la convention cadre de l’OMS pour la lutte contre le tabac.

Fort de cet impératif, la société nationale des tabacs et allumettes du Mali (SONATAM)  a eu recourt à l’Institut national de la statistique (Instat ) pour conduire et réaliser une opération statistique relative aux produits du tabac dans le cadre de l’ étude des ramassages de paquets de cigarettes vides.

Pour le directeur général de l’INSAT, Arouna Sougané, en dotant le Mali de statistiques fiables, le niveau des recettes de l’Etat va être rehaussé et la production nationale sera  également protégée.  Et comme indiqué par le DG de la SONATAM, Issouf Traoré, les données seront mises à la disposition du grand public et serviront aux décideurs publics de mieux connaître la consommation de cigarettes dans le pays et la part de produits de contrebande dans cette consommation.

Khadydiatou SANOGO/Maliweb.net   

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here