Journée mondiale de la poste : Les défis et perspectives au cœur des échanges

0

Notre pays, à l’instar de la Communauté internationale, a célébré, le 9 octobre dernier, la Journée mondiale de la Poste. Durant une journée, le diagnostic du secteur a été posé au cours d’une conférence-débat sur le thème : « Secteur Postal malien : défis et perspectives ».

La cérémonie d’ouverture a enregistré la présence du représentant du ministre en charge de la Communication, Mamadou Dabo, du président de l’Autorité malienne de Régulation des Télécommunications, des Technologies de l’information et de la communication et des Postes (Amrtp), Saïdou Pona Sankaré, le PDG de la Poste du Mali, Ibrahim Haïdara, ainsi que de nombreux acteurs du secteur.

Le représentant du ministre, Mamadou Dabo, a déclaré que le gouvernement travaille à la définition d’nouvelle politique de développement du secteur postal malien : « Cette politique qui s’inspire de l’évolution actuelle du monde postal et de l’activité, plonge ses racines dans les axes prioritaires de la stratégie postale mondiale et dans l’ensemble des plans régionaux et sous-régionaux relatifs au développement postal, sera l’occasion d’un nouveau recadrage et la précision de vision et des attentes ».

Dans son intervention, le président de l’Amrtp, Saïdou Pona Sankaré a indiqué que la Journée mondiale de la poste offre l’opportunité d’échanger sur les défis auxquels est confronté le secteur malien : « En guise de rappel, l’année 1989 constitue un repère important, avec la réforme ayant conduit à la dislocation de l’Office des postes et télécommunication, organisme détenteur du monopole des services dont il avait la charge, en deux entité : l’Office national des poste qui deviendra plus tard la Poste et la société des télécommunications du Mali ».

En ce qui concerne les défis, Saïdou Pona Sankaré dira que depuis quelques années, les Poste sont entrées dans une nouvelle ère, en raison à la fois des mutations profondes qu’elles ont subis et surtout, de l’évolution  extraordinaire de leur environnement impacté par la forte présence de l’outil digital. Y compris le foisonnement des produits et services, parfois proposé par des acteurs divers. M Sangaré ajoute : « En dépit de l’existence, depuis 2007, d’un Plan de développement du secteur postal, il nous faut, rechercher et implémenter de nouveaux modèles.

Sur ce chantier, je vous donne l’assurance que l’Amrtp assumera pleinement ses responsabilités. Elle entend servir de locomotive pour susciter la réflexion et faciliter les échanges, en vue de la promotion des postes maliens ».

Pour sa part, le PDG de la Poste du Mali, Ibrahim Haïdara, a souligné que les perspectives ont trait à la réinvention de l’activité postale et au renforcement de la présence du service postal sur l’ensemble du territoire national. Objectif ? Marquer le retour des services de proximités auprès de nos concitoyens…

Mohamed Sylla

 

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here