Conseil malien des transporteurs routiers : Des résultats forts appréciables, malgré le contexte difficile du pays

0

Le tout nouveau ministre des Transports et de la Mobilité urbaine, Ibrahim Abdoul Ly, a présidé le samedi 11 mai dernier,  au Mémorial Modibo Keita, l’ouverture des travaux de la 11ème session ordinaire de l’Assemblée consulaire du Conseil malien des transporteurs routiers (CMTR). C’était en présence du président du CMTR, Youssouf Traoré, non moins PDG de la Compagnie Bani Transport. Les présidents des autres chambres consulaires étaient également présents, ainsi que plusieurs invités de marque.

Le projet d’ordre du jour de la présente Assemble consulaire du CMTR, s’articulait sur trois points essentiels, à savoir : l’examen et l’adoption de l’état d’exécution du budget 2018, du projet de budget 2019 et du règlement intérieur du CMTR.

A l’entame de ses propos, le président Youssouf Traoré, a informé l’assistance que l’Assemblée consulaire du Conseil malien des transporteurs routiers entame la deuxième année de sa mandature 2018-2023. Avant de souhaiter la bienvenue aux participants à cette 11ème session ordinaire du CMTR qui, selon lui, se tient dans un contexte d’insécurité qui frappe encore notre pays, malgré tous les efforts que les plus hautes autorités continuent de déployer. Il a ensuite saisi l’occasion pour saluer, au nom de son organisation, le ministre pour sa nomination à la tête du département en charge des transports et de la mobilité urbaine et le rassurer de l’accompagnement sans faille  du CMTR dans sa mission

Des activités réalisées en 2018

« Nous entamons la deuxième année de mise en œuvre de notre plan de mandature 2018-2023 et le CMTR a pu mener quelques activités » a rappelé Youssouf Traoré. Parmi ces activités, il a cité entre autres : l’acquisition sur fonds propre d’un bâtiment qui va servir de siège national du CMTR ; l’élaboration par une commission Ad Hoc, de l’index d’évaluation périodique des tarifs des transports routiers ; la vulgarisation de l’index auprès des transporteurs, transitaires et communautés portuaires de Dakar et Abidjan ; l’organisation du transport des balles de coton de la CMDT à destination des ports de transit et le ravitaillement régulier du pays en produits de grande consommation ; et des missions du CMTR et du CMC au Burkina pour le cas des camions citernes, au Togo et Niger pour l’application du Règlement N°14.

Des perspectives de 2019

Le président Youssouf Traoré, a annoncé entre autres nouveaux chantiers, la construction et l’équipement du siège national du CMTR à l’Hippodrome II ; la recherche du financement pour l’aménagement de l’aire de stationnement de Dibily pour gros porteurs ; l’aménagement des parkings de M’bo et de Sandara au Sénégal pour en faire des parkings modernes.

Des difficultés

Le président a attiré l’attention du nouveau ministre, que le Conseil malien des Transporteurs Routiers, malgré ses nobles ambitions, reste confronté à certaines difficultés, à savoir : la forte pression fiscale ; la concurrence déloyale des transporteurs informels pour compte propre ; les tracasseries routières endémiques assorties de perceptions illicites ; la présence des mines anti personnelles couplées à la fréquence des attaques sur l’axe Sévaré-Gao qui causent régulièrement des pertes en vie humaine et des dégâts à des transporteurs nationaux et étrangers. Et aussi sur le fait le CMTR, bien que doté de l’autonomie financière, est actuellement confronté à une difficulté majeure liée aux ressources.

Pour sa part, le ministre Ibrahim Abdoul Ly, a dit noter avec beaucoup d’intérêts les points inscrits à l’ordre du jour de la présente Assemblée consulaire. Concernant les recommandations qui sortiront de ces assises le ministre a fondé beaucoup d’espoirs qu’elles répondront aux attentes des transporteurs dans l’intérêt général du pays.

AMTouré

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here