Mme Traoré Seynabou Diop : « La réussite du Sommet Afrique-France contribuera à relancer le trafic aérien

3
Prévention des risques d’accidents en ce temps pluvieux: les 8 consignes de sécurité du ministre Seynabou Diop
Seynabou Diop,

La 27eme session du Comité de gestion des activités aéronautiques nationales du Mali a eu lieu, le vendredi 23 décembre 2016, dans la salle de conférence de la Direction financière et matérielle du ministère de l’Equipement, des Transports et du Désenclavement. C’était sous la présidence de la ministre Mme Traoré Seynabou Diop, en présence du représentant du directeur général de l’ASECNA, Yena Rassemngar, chargé de mission ainsi que les administrateurs.

Pendant cette 27eme session du Comité de gestion des activités aéronautiques nationales du Mali, les administrateurs se sont penchés à examiner l’état d’exécution des résolutions et recommandations des sessions précédentes ; à examiner et adopter les états financiers de l’exercice clos le 31 décembre 2015; à faire le point sur l’exploitation, les équipements et infrastructures techniques ainsi que les ressources humaines ; à examiner l’état d’exécution du budget 2016 au 31 octobre ; à examiner et adopter le projet de budget 2017; et à examiner et adopter des textes d’organisation et de fonctionnement du Comité de gestion.

La présidente de la 27eme session du Comité de gestion des activités aéronautiques nationales du Mali, Mme Traoré Seynabou Diop, ministre de l’Equipement, des Transports et du Désenclavement, a signalé que cette session budgétaire se tient en prélude à un évènement majeur que notre pays s’apprête à abriter. Il s’agit, a-t-elle expliqué, de la tenue à Bamako du Sommet Afrique-France en janvier 2017. Selon la ministre, la réussite de cette importante rencontre constitue un défi pour les acteurs du transport aérien. Et de dire que le succès de ce sommet Afrique-France devrait permettre de restaurer et renforcer la confiance de la Communauté internationale en notre pays, en particulier en notre capacité de mobilisation. Elle a rassuré ainsi que la réussite du sommet confirmera également que le Mali reste débout et demeure une destination sûre aussi bien pour les investisseurs que pour les touristes.

« De plus, elle contribuera à relancer le trafic aérien», a-t-elle dit. «A cet égard, il nous faudra dès lors anticiper sur les dispositions qui nous permettront d’avoir la capacité de répondre à cette demande potentielle de trafic», a-t-elle indiqué. Pour ce faire, la a dit qu’en plus des efforts consentis à Bamako, l’accent devra être mis sur les questions comme la reprise des activités au nord du pays, notamment à Tombouctou et l’amélioration des conditions d’exploitation des Aéroports de Kayes Dag-Dag et Sikasso Dignangan. Et elle a aussi demandé aux administrateurs de porter une attention particulière au Plan quinquennal des services et équipements (PQSE) adopté par la Résolution n’2014 CG 21-05 du 12 février 2014, qui doit permettre la connexion de l’aéroport de Sikasso au réseau de protection Incendie de l’aéroport de Kayes et d’autres investissements côté piste à l’Aéroport international Modibo Keita-Sénou dans le cadre de sa certification : des projets inscrits dans le plan.

Seydou Karamoko KONE

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. Les Travaux de l’aéroport au pont Fadh ne rassurent pas quant à la réussite de ce sommet, car à quelques encablures de la tenue on observe encore un superbe désordre sur ce tronçon…… des travaux bâclés, inachevés , de très mauvaise facture, l’axe qui doit recevoir nos hotes est encore très sale, encombrés de carcasses de tout genre y compris d’ânes….

    Je crains que Kagame qui a le sens de la propreté, de l’ordre et de l’honneur ne pique une crise cardiaque en voyant un tel spectacle…..s’il devait participer à ce sommet de la honte bue par anticipation…..

    • ET OUI! JE NE SAIS PAS COMMENT ILS VONT S’Y PRENDRE. TRAVAIL MEDIOCRE ET BÂCLÉ.

      • ON METTRA DU SABLE POUR CACHER LES PARTIES INACHEVÉES. ÇA AUSSI C’EST LE MALI. L’ESSENTIEL C’EST D’AVOIR DES SOUS À EMPOCHER. ON S’EN FOUT DE L’IMAGE DU PAYS.

Comments are closed.