Edito : Le Mali, l’obsession continuelle de Macron!

9

Depuis que les autorités de la Transition  ont choisi de substituer  à la coopération militaire française, celle d’autres pays : notamment la Russie, le Mali est devenu l’obsession première et continuelle d’Emmanuel Macron. Il ne cesse d’en parler et de vilipender les autorités maliennes. Officiellement en visite au Benin, Cameroun et en Guinée Bissau, c’est le Mali et la Russie  qui ont volé  la vedette à ces pays. Ainsi son  point de presse à Bissau  a été  une autre  occasion pour qu’il fustige, comme il lui est de coutume, la coopération russo-malienne.

 

Avec son laquais  bissau-guinéen Umbalo Sissoco, Macron  est encore revenu  avec  ses propos  diffamatoires, haineux, subversifs contre le pays de Modibo Keïta.  Il  va jusqu’à  décréter  que  le Mali, confronté à une grave crise sécuritaire et théâtre de deux coups d’Etat militaires entre 2020 et 2021, doit être sous  la responsabilité des Etats ouest-africains. Lesquels doivent  œuvrer pour que “le peuple malien puisse (…) exprimer sa souveraineté populaire” et “bâtir le cadre de stabilité” permettant de “lutter efficacement contre les groupes terroristes”. Mais de quel droit ?

 

C’est vrai, il n’est pas  surprenant   d’entendre  Emmanuel Macron proférer de tels  propos contre les Autorités de la Transition malienne. Mais lorsqu’il va jusqu’à alerter sur les présumées exactions imputées à l’armée malienne contre des membres de la communauté peulhe,  lors de récentes opérations, Bamako estime que le Chef d’Etat français  dépasse  la ligne rouge. Ainsi, se sont-elles  faites  le devoir de réagir, en qualifiant  ses propos « d’accusations graves ». Qui n’ont  pour motivation  que de “susciter la haine ethnique” au Mali.

 

Les relations entre Paris et Bamako se sont fortement détériorées depuis  plus d’un an. Après neuf ans de présence militaire au Mali, via l’opération Serval puis Barkhane, la France a été incapable  de lutter contre le terrorisme. Lequel n’a fait que prospérer sur l’ensemble du territoire national. C’est pourquoi, son armée,  sous l’égide de Barkhane,  a été très logiquement   poussée vers la sortie par les autorités maliennes. Qui ont choisi de renforcer  la coopération militaire avec la Fédération de Russie avec  l’arrivée de centaines d’instructeurs et l’acquisition de vecteurs aériens de dernière génération  pour l’armée de l’Air. Depuis, les FAMAS sont montées en puissance en réduisant  de milliers de terroristes et détruisant la totalité de leurs  sanctuaires dans le pays.

 

Toutefois, ces dernières semaines, notre pays est de nouveau confronté, de manière inattendue,  à une spirale d’attentats terroristes contre ses installations militaires jusqu’au cœur même de son dispositif militaire à Kati dans la périphérie  de Bamako,  la capitale. Des actions désespérées des terroristes qui visent indubitablement à produire  des coups médiatiques pour masquer les pertes considérables qu’ils  subissent. Cependant la presse propagandiste française relaie et analyse la situation sécuritaire  du Mali de façon baisée  comme  une débandade de l’armée malienne et  une avancée  des terroristes  sur Bamako.

 

Mais, en lieu et place de nos autorités,  le président français serait-il  l’autorité  compétente mandatée pour  mieux  défendre les intérêts du Mali et de son  peuple ?  Certainement pas ! Pour cette raison,  le Gouvernement de la Transition exige du Président Macron d’abandonner définitivement « sa posture néocoloniale, paternaliste et condescendante »  pour comprendre que  « nul ne peut aimer le Mali mieux que les Maliens eux-mêmes ».

 

A cet effet,  le Gouvernement de la Transition  demeure  confiant. Et rappelle que « le Mali, foyer des grands empires en Afrique de l’Ouest, berceau d’une civilisation multiséculaire et pays de tolérance, repose sur sa diversité ethnoculturelle, la bonne cohésion sociale entre toutes les ethnies et les communautés qui le composent ». Ce qui est  bien une réalité. Même si ces derniers moments, il  existe une certaine méfiance entre des ethnies qui avaient tout en commun.

 

En somme,  les intentions de l’ennemi  impérialiste et néocolonialiste  sont connues : opposer   les communautés  maliennes les unes contre les autres,  en  semant  le chaos dans notre pays  afin de permettre à l’OTAN  d’y  débarquer avec  un  mandat onusien ou non.  Mais nos populations sont majoritairement avisées.  Cette stratégie n’a certainement aucune chance de réussir si les maliens comprennent qu’il faut  s’unir sur l’essentiel : la préservation de l’unité nationale pour que leur pays  puisse continuer d’exister sur la carte du monde.  Le bateau Mali  est en train de tanguer mais il ne va certainement pas chavirer !

 

Gaoussou Madani Traoré

Commentaires via Facebook :

9 COMMENTAIRES

  1. Le président MACRON fait des graves erreurs..

    Cette posture est exagérée et elle n’est peut-être pas partagée par les chefs d’états Africains qui le reçoivent , cela risque même de les irriter au plus haut point.

  2. Hahaha la ”junte des communiqués ” n’a peur de rien . C’est qu’ils vont essayer de nous faire croire que ce sont eux qui ont chassé les français ! C’est pas Chogel qui pleurait devant l’assemblée de l’ONU en septembre 2021 que la ”la France avait abandonné en plein vol le Mali” ?

  3. @Traore ke, tu as dit une partie de la vérité car en plus de cette diversification des partenaires avec la Russie, la Turquie, la Chine c’est aussi la chasse et renvoi de Barkhane, Tukuba et le G5-Sahel hors du Mali car tous des manipulations d’occupation du Mali par la France et la Macronie mais elles ont été détruites par le Gouvernement Malien aux yeux du monde entier. Ensuite Macron avait manipule Nana du Ghana et president de la CEDEAO pour venir ensemble rencontrer le president Assimi a Bamako, mais cette visite a été rejetée par Assimi car inappropriée et indigne et Macron ne pouvait accepter qu’un PETIT NOIR MALIEN puisse lui refuser une visite lui president de ‘la Grande France’. La vérité est que le gouvernement du Mali a commence un processus de liberation pan Africaniste pour la fin de la FrancAfrique de l’exploitation des Africains par la France et le reste de l’Occident et ce processus a commence a avoir des répercutions partout en Afrique et dans le monde, donc Macron ne peut que se sentir malheureux car denude devant le monde par le gouvernement Malien alors il agit comme un chien enrage!

  4. Tibital Pulaku vient de repeter ce que Macron avait dit en Guinée Bissau. Tibital Pulaku a été créé par Adame Ba Konaré, à l’époque, première dame. Cela a été dénoncé à l’époque.
    Même si elle se dit “culturelle”, c’est dans le moule fabriqué par cette association que certains des djihadistes se sont coulés, que Amadoun Koufa. Avant il n’y avait aucune spécificité entre les peuls et les autres, à part que certains étaient éleveurs, et qu’il y avait souvent des affrontements entres eux-mêmes pour les pâturages et avec les cultivateurs. Ces affrontements étaient d’ailleurs, à cause de la corruption, suscités par certains administrateurs.
    Je pense honnêtement que puisque Tabital Pulaku existe, elle doit aller à la rencontre des autres communautés pour discuter et résoudre certains problèmes à l’amiable. Mais est-elle elle-même reconnue et écoutée par tous les peuls ? C’est ça la grande question. El

    • la france doit tout simplement faire un coup d’etat contre ce zero de regime. On implore la france de liberer le peuple malien sous le joug des voleurs.

    • oi fils de pute enfant de djandju-djantra les mujaheedins viennent de bruler 20 camiens dans ton pays et tu parles de la france, petit faforoh. fils de pute de caste guiranke’.,,,

  5. Traore ke, tu as dit une partie de la vérité car en plus de cette diversification des partenaires avec la Russie, la Turquie, la Chine c’est aussi la chasse et renvoi de Barkhane, Tukuba et le G5-Sahel hors du Mali car tous des manipulations d’occupation du Mali par la France et la Macronie mais elles ont été détruites par le Gouvernement Malien aux yeux du monde entier. Ensuite Macron avait manipule Nana du Ghana et president de la CEDEAO pour venir ensemble rencontrer le president Assimi a Bamako, mais cette visite a été rejetée par Assimi car inappropriée et indigne et Macron ne pouvait accepter qu’un PETIT NOIR MALIEN puisse lui refuser une visite lui president de ‘la Grande France’. La vérité est que le gouvernement du Mali a commence un processus de liberation pan Africaniste pour la fin de la FrancAfrique de l’exploitation des Africains par la France et le reste de l’Occident et ce processus a commence a avoir des répercutions partout en Afrique et dans le monde, donc Macron ne peut que se sentir malheureux car denude devant le monde par le gouvernement Malien alors il agit comme un chien enrage!

    • toi fils de pute enfant de djandju-djantra les mujaheedins viennent de bruler 20 camiens dans ton pays et tu parles de la france, petit faforoh. fils de pute de caste guiranke’.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here