Edito : Ne surtout pas se laisser démoraliser

2

L’ennemi sans foi, ni loi a encore frappé. Des victimes innocentes lâchement assassinées par des monstres d’une cruauté indescriptible, qui ne cherchent qu’à refermer leur emprise mortelle sur notre pays au nom d’une religion dont ils ne respectent point le commandement suprême de ne pas ôter inconsidérément la vie : “Celui qui tue un humain, c’est comme s’il a tué toute l’humanité”.

Mais la réalité de ces hordes de tueurs est désormais bien connue. C’est un cynique fonds de commerce pour des puissances impérialistes qui n’aspirent qu’à faire main basse sur notre patrie afin de s’accaparer de nos immenses ressources. En effet, pour trouver le bon prétexte de ne pas quitter le Sahel, la France et ses alliés sournois créeront chaque seconde les conditions innombrables propices aux tueries en masse. Ils n’auront de cesse à promouvoir les crimes les plus abominables sur notre sol pour y rester. Attendons-nous à des décomptes macabres et préparons-nous à tous les pires, mais ne nous laissons surtout pas démoraliser par les crimes odieux dont nous sommes les cibles permanentes. Résistons, ne fléchissons pas, il n’est pas pour nous d’autre voie de salut.

Dieu merci, l’écrasante majorité de notre peuple, de notre nation, est parfaitement consciente des enjeux. Le parti Convention pour l’Émergence du Mali – Faso Jo Ton a décliné la réalité : “Le parti rappelle que ces événements tragiques sont la suite logique d’un schéma longtemps entretenu par certaines puissances colonisatrices pour faire plier notre pays aux diktats de certaines organisations sous régionales agissant au nom et pour le compte des forces prédatrices”. Notre détermination à protéger notre dignité et notre souveraineté est le gage certain de notre triomphe de demain. Tenons et donnons-nous chaque jour les moyens de vaincre l’ennemi. Celui-ci n’arrêtera pas, il doit être vaincu, rien d’autre.

Aux armes, les citoyens ! La défense de la patrie appelle toutes et tous.

 

Amadou N’Fa Diallo

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. Diallo ke! Debout sur les ramparts nous sommes résolus de mourir pour l’Afrique et pour toi Mali! La lucha continua y la victoria certa!! comme le disait le Commandant Fidel Castro!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here