En un mot : IBK-Dicko : la rupture totale

3

En froid avec le régime, le président du Haut conseil islamique du Mali, l’imam Mahmoud Dicko, ne veut plus être vu dans les cérémonies officielles. Par cet acte, il exprime son désaccord avec le pouvoir et confirme sa rupture avec IBK. Alors que d’autres religieux se bousculent aux portillons du palais de Koulouba à l’occasion des présentations annuelles de vœux au chef de l’Etat, l’imam Dicko brille par son absence.

Pourtant, sur le plan protocolaire, il est le porte-parole des associations et organisations musulmanes en tant que patron du HCIM. Curieusement, c’est au prêcheur Chérif Ousmane Madani Haïdara que ce rôle a été dévolu cette année puisqu’il est chef du groupement des leaders religieux musulmans. L’Etat a-t-il choisi son camp en entretenant le bicéphalisme ?

On peut le confirmer dans la mesure où Mahmoud Dicko est perçu depuis un moment comme un adversaire du régime et sa récente prise de position contre le projet d’enseignement de l’éducation sexuel complique davantage des rapports déjà tendus.  Ce n’est plus un mystère, ces derniers temps, l’imam Dicko se fait désirer dans les activités où sont présents les membres du gouvernement.

En choisissant de décliner les invitations officielles, Mahmoud Dicko ne laisse aucun doute sur ses intentions: la rupture avec le pouvoir IBK.

DAK

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. Il faut rompre avec ce buveur invétéré !

    Il faut finir d’ici mars avec ce régime totalement incapable,irresponsable et nauséabond !

    S’approcher même de ces genres de personnes devrait être une prescription divine prohibée

  2. Kobe
    IBK s’est servi de Mahmoud Dicko pour monter à KOULOUBA ;que ce même Mahmoud Dicko se considérant trahi par le KANKELETIGUI tente de réparer le tord fait à la population malienne rentre dans le cadre de soulagement d’une conscience gênée par des mensonges proférées en 2013 pour mobiliser la communauté musulmane.
    IBK a fait de Mahmoud Dicko et d’autres musulmans qui ont préféré persisté dans le mensonge des menteurs aux yeux de la population.
    Le HAUT CONSEIL ISLAMIQUE S’EST FAIT COMPLICE D’UNE ESCROQUERIE QUI RISQUE D’EXPLOSER L’UNITÉ DE LA NATION MALIENNE.
    La foi qui anime tout bon croyant incite à réparer le tord fait aux maliens.
    Cette réparation doit être faite dans le cadre politique,non dans le cadre d’une structure islamique.
    C’est pourquoi Mahmoud Dicko doit quitter la tête du HAUT CONSEIL ISLAMIQUE pour préserver son indépendance face aux hommes politiques.
    Par ailleurs la communauté musulmane à travers les associations doivent se mobiliser pour écarter tous ceux qui ont collaboré avec IBK afin qu’ il soit au sommet de L’ÉTAT .
    Elle doit engager un nettoyage complet en son sein,si elle veut retrouver sa respectabilité.
    OSER LUTTER ,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

  3. Dicko a fait tomber le régime de ATT , aujourd’hui c’est le tour de IBK .S’il réussit ,il doit savoir que le troisième tour c’est lui .

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here