En un mot : Nouvelles révélations sur une triple entente contre le Mali

11

Selon nos confrères du Monde, “en 2014, alors qu’elle avait Iyad Ag Ghaly, chef du mouvement jihadiste malien Ançar Eddine, à portée de fusil, la France a choisi de prendre l’avis d’Alger avant d’agir, plutôt que de le ‘neutraliser’ ou de le capturer vivant”. Pas si peu fiers de cette marque de considération, les Algériens envoient à Paris un message aussi clair que l’eau de roche : “Ne vous occupez pas d’Iyad. Nous en faisons notre affaire”.

La France a déployé 3000 militaires pour lutter contre le terrorisme. Or Iyad Ag Ghaly, le principal chef terroriste, est toujours là. Les Etats-Unis d’Amérique ont mis à prix la tête du chef d’Ançar Eddine. Or Iyad Ag Ghaly continue de les narguer et de mettre à feu et à sang le Nord et même le centre du Mali où la majorité des enfants est sevrée d’école.

Les populations déplacées, affamées, privées de services sociaux de base depuis quatre ans en particulier et tous les Maliens épris de paix et d’équité en général croient toujours en la France, en l’Algérie alors qu’au fond elles font double jeu : caressant le diable dans le sens du poil. Cette entente cordiale contre l’unité malienne est peut être partie pour durer longtemps.

DAK

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

11 COMMENTAIRES

  1. Tout le monde sait que et la France, et l’Algérie défendent de prime à bord leur propres intérêt avant de s’occuper du cas réel Mali. Malgré cet amer constat, les maliens ne veulent pas s’unir autour de leur pouvoir pour trouver une solution nationale à un problème qui n’a que trop duré.

    • balantigui
      “les maliens ne veulent pas s’unir autour de leur pouvoir pour trouver une solution…”

      Quel “pouvoir”?

      Où ça?…

  2. “Les populations déplacées, affamées, privées de services sociaux de base depuis quatre ans en particulier et tous les Maliens épris de paix et d’équité en général croient toujours en la France, en l’Algérie alors qu’au fond elles font double jeu : caressant le diable dans le sens du poil.” DAK, penses-tu qu’IBK n’est pas au courant de ca? Mais comme il veut que la France dirige a sa place, celle-ci fit ce qu’elle veut et nous laisse avec “nos MRDs”

    • T.Sankara
      “DAK, penses-tu qu’IBK n’est pas au courant de ca? Mais comme il veut que la France dirige a sa place, celle-ci fit ce qu’elle veut et nous laisse avec “nos MRDs”

      Mon frère, dans ton commentaire, tu énonces une vérité absolument ESSENTIELLE!

      En effet, depuis le début du tout début de ce bon à rien d’Ibk, celui-ci (sans doute secrètement conscient de son incompétence réelle), a justement choisi la stratégie que tu décris, à savoir:
      Pour traiter A SA PLACE cette crise qui le dépasse totalement (!) il n’a de cesse de faire de faire appel à “l’international” et d’impliquer directement France et O.N.U notamment, mais aussi Algérie et communauté internationale au sens large pour qu’ils gèrent (à sa place) la crise, tout en sachant très bien qu’ils la gèreront A LEUR MANIERE

      De cette façon, il sait que c’est sur la France ET NON SUR LUI que tous les cons au cerveau atrophié cracheront (comme toujours!), et qu’il pourra même y gagner, auprès de ces mêmes cons, l’image d’un “président-victime-de-l’oppresseur-colonialiste”

      Depuis le début de cette tentative de résolution de crise, le Malien “de base” crache (comme toujours) tour à tour sur le rôle joué par la France, par l’Algérie, par la communauté internationale, par l’ONU etc.) sans même se rendre compte que si tous ces intervenants sont impliqués dans la résolution de NOTRE crise, c’est uniquement parce que NOTRE gouvernement se cache sous la table au lieu de……. s’impliquer lui-même!

      C’est tellement plus simple! Surtout quand comme Ibk, on a ni les C… de s’atteler au problème, ni les compétences, ni même juste l’envergure….

  3. Cet état d’esprit empreint de fatalisme chez certains journalistes et compatriotes m’inquiète beaucoup . Le sentiment que ça dégage c’est comme si nous sommes impuissants, on ne peut rien , ce sont les autres qui vont venir régler nos problèmes, les autres nous en veulent, on est soit à la merci de la France ou la l’Algérie . Les premiers concernés sont d’abord nous les Maliens et il est de notre responsabilité de trouver la solution . Personne ne viendra faire le Mali à notre place , on doit s’investir d’avantage pour régler le problème . Les Maliens doivent se mobiliser et se sacrifier pour contrecarrer toutes les menaces .

  4. ça ne pas un fait nouveau quand même , car la paix au Mali dérange les frontières de certains voisins qui était en quelques sortes la base arrière des terroristes .

  5. L’HOTAGE FRANCAIS, DANS CELLULE DE CRISE- DECLARAIT QUE SES RAVISSEURS LE FAISAIT DEFILER A QUELQUES DIZAINES DE METRES DES TROUPES FRANCAISES AU NORD DU MALI…. EST CE QUE LES FRANCAIS NE SAVAIENT PAS QUE LEUR COMPA EST LA A COTE, MAIS LAISSAIENT LES TERRORITES CIRCULER ? JEUX COMMUNS -DU DOUTE- SANS DOUTES…

  6. Des élucubrations, rien que des élucubrations d’un journaleux . Pas la peine de citer le journal Le Monde car, il n’a jamais dit ça.

    • SI “tientingui” le Monde a bient dit ca!!! Ne tirons pas non plus tous azimut sur nos journalistes sans fondement!
      Dans son article “comment Alger protège le djihadiste Iyad Ag Ghali avec l’aide de Paris” le Monde parle bien du deal entre la France et l’Algerie concernant Iyad. C’est verifiable sur leur site internet.
      Vu que le Mali n’est pas partie dans ce deal, DAK analyse son l’impact sur notre pays, c’est tout!

Comments are closed.