Carte NINA dans les dossiers universitaires : De nombreux bacheliers dans la tourmente !

0

Une exigence du ministère de l’Education Nationale inquiète bacheliers et parents d’élèves. Il s’agit de la nouvelle exigence des cartes NINA dans les pièces à constituer pour le dépôt des dossiers d’inscription dans les grandes écoles. Une mesure qui frappe de plein fouet la majorité des bacheliers qui n’ayant pas l’âge requis pour avoir la carte NINA. Des parents expriment leurs inquiétudes suite à ces mesures qui risquent d’exclure leurs enfants si des mesures palliatives ne sont pas prises.

La décision s’apparente à l’exclusion des jeunes des universités si l’on juge les propos d’Atiguem Poudiougou de Koro dont la fille vient de passer au Bac 2019.

Agée de moins de 18 ans, celle-ci, comme la plupart de ses camarades, n’a pas l’âge d’obtenir une carte NINA. Que va-t-elle faire si cette carte est exigée dans les dossiers ?, s’interroge son père qui interpelle les autorités sur leur décision.

Pour lui, si que cette décision est maintenue, beaucoup de bacheliers ne pourront pas franchir les portes des universités et instituts universitaires. C’est pourquoi, il appelle de ses vœux, les autorités scolaires à revenir sur la décision. Le problème se pose également chez les bacheliers ayant l’âge révolu d’obtention de la NINA. Car, il y a des cas d’omission à corriger.

En exigeant cette carte à tout le monde, on prépare l’exclusion de la plupart des bacheliers. C’est pourquoi, les parents exigent l’abandon de la mesure afin de permettre à tous les bacheliers de fournir leurs dossiers sans difficulté aucune. Tels sont les vœux des parents des victimes de ladite mesure.

Du côté des autorités, nous pas eu des interlocuteurs pour éclairer les lanternes sur le sujet. L’heure étant aux préparatifs de la rentrée des classes, notamment les orientations des détenteurs de DEF et de Bac au titre de l’année scolaire 2019-2020. Cela ne nous empêchera pas de mener nos investigations. En attendant, nous partageons les inquiétudes des bacheliers concernés de même que leurs parents qui craignent une probable exclusion de leurs enfants.

A suivre…

Ambaba de Dissongo

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here