Coupe du monde de Slam-poésie, 14è édition ; Hadizatou Dao honore le Mali

0

La jeune slameuse malienne, Hadizatou Dao, a honoré les couleurs du Mali à la 14e édition de la coupe du monde de slam-poésie en se hissant à la finale de la compétition où elle s’est classée 5e sur 21 pays participants.

Du 18 au 24 mai dernier s’est tenue la 14e édition de la coupe du monde slam-poesie, une grande compétition de déclamation poétique qui a réuni vingt un (21) pays issus des cinq continents du monde. Championne de la compétition nationale de slam du Mali, Massa Slam 2019 organisée par le groupe Agoratoire, Hadizatou Dao à vaillamment défendu le drapeau malien qui flottait pour la première fois en finale de la compétition exceptionnellement tenue en ligne cette année via l’application Zoom et diffusée sur la page officielle du tournoi pour cause de la pandémie du coronavirus.

Aux phases préliminaires de la compétition, les candidats se sont affrontés en Rounds regroupant six pays chacun. Notre candidate s’était qualifiée avec brio pour la demi-finale ensuite à la finale où elle se classe à la 5e place sur 21 participants. Une place dont elle reste tout de même fière, même si elle voulait une place plus honorable. ” … C’était une expérience particulière et très enrichissante pour moi. J’avais promis de faire de mon mieux et je suis super contente de vous annoncer que le Mali a terminé 5e du monde Slam-poésie. J’aurais voulu un meilleur rang, mais celui-ci ne me déçoit pas et j’espère qu’il ne vous décevra pas non plus. Je ne pensais au départ même pas passer les phases éliminatoires, alors c’est énorme pour moi. Merci à tous ceux et celles qui m’ont soutenue, qui ont cru en moi et m’ont encouragée. C’est grâce à vous”, se réjouit-elle dans la foulée de la finale sur les réseaux sociaux.

Pour rappel, Le Mali, la Cote d’Ivoire, le Madagascar et l’Ile Maurice étaient les représentants africains à cette compétition.

Vivement la prochaine édition !                                                                                                                                

Youssouf KONE

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here