Enseignants du secondaire de l’Etat et des collectivités : le syndicat a un nouveau bureau

0

Le Syndicat national des enseignants du secondaire de l’Etat et des collectivités (Synesc), a tenu le samedi 2 janvier, son 1er congrès ordinaire à l’Ecica. La cérémonie d’ouverture était présidée par Amadou Ombotimbé, représentant du ministre de l’Education nationale, en présence de Tièmoko Dao, secrétaire général sortant et des délégués venus de l’ensemble du territoire.

Dans son mot de bienvenue, Tièmoko Dao dira que le syndicat a vu le jour, il y’a 5 ans suite à un congrès statutaire. Aux dires du secrétaire général sortant, le syndicat depuis sa création s’est attelé à la consolidation et à l’amélioration des acquis. Il a cité entre autres quelques résultats engrangés par son bureau : l’application des arrêtés d’intégration, la validation par la caisse des retraites des services auxiliaires au titre de la pension de retraite, la relecture du statut de la fonction publique des collectivités etc.  Quant au représentant du ministre de l’Education nationale, il a promis au nom de son ministre d’accorder une attention particulière aux résolutions qui seront issues du congrès. En effet, selon Amadou Ombotimbé, les conditions de vie et de travail des enseignants interpellent le département dans la mesure où la majorité des travailleurs du ministère de l’Education est constituée d’enseignants.

Après le cérémonial d’ouverture, les délégués ont procédé à la relecture des textes, à la rédaction de résolutions et à l’élection d’un nouveau bureau. Les délégués à l’unanimité ont refait confiance au secrétaire général sortant, Tièmoko Dao. Il dirige un bureau de 25 membres, dans lequel votre humble serviteur occupe le poste de secrétaire à la communication et à l’information. Le nouveau bureau officiellement installé s’est engagé par la voix de son secrétaire général à résoudre rapidement certains problèmes auxquels les enseignants sont confrontés. Ces problèmes sont entre autres : le retard récurrent dans le paiement des salaires des fonctionnaires des collectivités, le blocage de la passerelle permettant aux enseignants des collectivités d’enseigner à un niveau supérieur.

  1. K.

 

PARTAGER