L’incertitude dans l’ouverture des établissements collège-Horizon au Mali

1
Collège Horizon
Collège Horizon

Depuis l’annonce de la signature d’un protocole d’accord entre l’état du Mali et la Fondation Maarouf de Turquie le 12 Août 2017, les Turcs de l’ex-collège horizon sont en train de remuer ciel et terre pour que l’accord signé soit annulé par l’état souverain du Mali.Le samedi, 09 Septembre 2017, l’administration de l’Ex-collège-horizon a tenue une réunion avec les parents d’élèves. Les Turcs sont en train de s’appuyer sur les parents d’élèves pour que le gouvernement du Mali annule l’accord signé, prétextant qu’ils se soucient  du sort de  3.000 élèves  des dits établissements.

Les Turcs ont baptisé tous les établissements Collège-Horizon au Mali à ‘’l’Horizon Education France-Mali’’.

Pour éviter l’humiliation de la part du régime Turc, les turcs ont dit aux parents d’élèves et aux employés de l’ex ‘’Collège-Horizon’’  que l’établissement est privatisé et racheté par un Français du nom de Pascal, Chose qui n’est pas fortuite, car ils veulent engager la République française contre l’état du Mali. D’après nos investigations,  ce Pascal serait un franco-Turc qui réside actuellement au Mali.

Selon la même source,certains responsables Turcs de l’ex-collège Horizon ont tenté de proposer à quelques parents d’élèves la gratuité des frais de scolarité de leurs enfants, si l’accord signé entre le Mali et la Fondation Maarouf de Turquie est annulé ou suspendu provisoirement.

Le président et certains de ces collaborateurs de l’association des parents d’élèves sont en train d’empirer la situation en entretenant le flou et la confusion sur le sort de l’établissement. Ils le font dans quel but ? Nous ne saurions le dire pour l’instant, ce qui est sûr  et certains, ce n’est pas  pour défendre l’intérêt des 3000  élèves.

Sinon si c’était pour l’intérêt des 3000 élèves, ils  devaient soutenir et appuyer le gouvernement dans sa gestion de cette crise inter-turc née du coup d’Etat manqué en Turquie.

Les Maliens pensent  que ‘’l’Association Educative Internationale Horizon’’ déclarée en date du 14 mars 2003, représentée au Mali par monsieur Salih SACAKAN, Ingénieur électronicien, ne peut et ne doit être substitué à l’ex-collège.

Le gouvernement de la République du Mali autorise l’association dont le siège social se situe à Bamako à Hamdallaye ACI 2000, à exercer ses activités au Mali, en application des dispositions de l’article 28 de la loi précitée, l’autorisation accordée à titre temporaire est renouvelable chaque année.

Elle peut être ’’subordonnée à l’observation de certaines conditions’’ ou ‘’retirée à tout moment’’.

Si ce renouvellement à titre temporaire est fondé pourquoi les Turcs de l’ex-collège- horizon persistent sur l’annulation de la  signature d’un protocole d’accord entre l’Etat du Mali et la Fondation Maarouf de Turquie.

 

S’il s’avère que l’école est rachetée par un Français, pourquoi  certains Turcs ont pris  la nationalité Malienne, et adopté des Patronymes Malien comme André Traoré, Amadou Coulibaly, Mamadou Coulibaly, Adama Diarra et autres ?

On se demande, si le ministère des affaires étrangères  n’est pas complice avec ces Turcs, sinon pourquoi leur accordé la nationalité Malienne.

L’affaire est délicate et mérite d’être débattue à l’hémicycle, car elle concerne l’avenir de la relation internationale entre deux pays souverains. L’ Honorable Zoumana N’tji DOUMBIA  semble avoir bien compris cela  c’est d’ailleurs pourquoi il a décidé d’interpeller le ministre de l’Education Nationale Mohamed AG ERLAF ce 14 Septembre 2017 pour édifier non seulement les Maliens mais les responsables Turcs de l’ex-collège-Horizon aussi. En tout cas  le duel Fetullah Erdogan  ne doit pas compromettre l’avenir des enfants

A suivre !

Siramakan Keita

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Extraordinaire ! Un chiffon d’information oui.
    Le député Nti à trois de ses enfants au Collège, lui il sait ce qui se passe.
    Il ne revient pas au gouvernement malien de se mêler des affaires turco-turc. Erdogan est aux affaires aujourd’hui, demain il se peu que ce soit un guleniste, dans ce cas l’Etat du Mali va faire quoi ?

    Collège Horizon appartient à un investisseur, au nom de quoi on lui enlève ses investissements pour le donner à un autre ? Les 3200 élèves n’ont pas demandé que l’Etat vienne interférer dans la gestion de ceux qui s’occupent bien de leur éducation. S’il y a quelqu’un qui n;a pas soucis de leur bien, c’est bien les décideurs qui crée des problèmes là où il n’y en a pas.
    Au demeurant, toute cette querelle c’est les ressources générées par le collecte de frais scolaire de enfants. Et c’est les parents d’élèves qui payent. Ils le font parce que quelqu’un leur offre un service de qualité. Comme ils ne sont pas obligés de le faire, les autres établissements qui veuillent bien se hisser à la hauteur de Collège n’auront qu’à récupérer la mise.

    Pour finir, c’est un très mauvais signal que le gouvernement passé comme cela, a la veille du forum pour attirer les investisseurs. Dans un pays où on peut retirer par le fait du prince les investissements de X pour le donner à Y, un pays où la sécurité juridiques des biens est nul, aucun ne viendra mettre ses sous ici. Même un malien réfléchi mettra ses économies ailleurs.

Comments are closed.