Politique nationale de science de technologie et d’innovation : Promouvoir le progrès social et la croissance économique

0
Me Mountaga Tall - président CNID Faso Yiri wa ton
Me Mountaga Tall, ministre de l’Enseignement Supérieur…

Sous la présidence du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche Scientifique, Mountaga Tall, a eu lieu l’atelier de validation de la politique nationale de science, de technologie et d’innovation. C’était du 10 au 13 novembre 2015 à Bamako.

Conscient que le développement économique et le progrès social passent par une bonne politique nationale de science et de technologie, le gouvernement, à travers le ministère de l’enseignement supérieur, a initié le présent atelier. L’objectif est de présenter le projet  de   politique nationale de science, de technologie et d’innovation et son plan de mise en œuvre aux acteurs du domaine afin de procéder à sa validation.

A cette occasion, le ministre de Tutelle, Me Mountaga Tall, dira que le développement scientifique et technologique est une condition fondamentale de tout progrès dans la voie de la croissance économique, de la compréhension des faits et de la transformation de la société, d’où la nécessité de mise en œuvre d’une  politique nationale de science et de technologie.

D’ores et déjà, il souligne que la recherche au Mali a acquis une visibilité nationale et internationale, notamment dans les domaines de la santé de la population, la santé animale et la qualité des semences. Cependant, reconnaîtra-t-il, les domaines tels que  l’environnement, les mines, l’énergie, l’information et la communication, l’informatique ne sont pas suffisamment couverts par la recherche. Pour Me Tall, cela devrait permettre de réaliser les objectifs recherchés qui sont entre autres : le renforcement du cadre institutionnel et réglementaire du système national de recherche pour une prise en charge efficiente des activités de recherche scientifique, technologique et d’innovation et pour leur mise en cohérence ; le renforcement du potentiel scientifique et technique du pays ; l’orientation de la recherche scientifique technologique et l’innovation sur les priorités nationales de développement ; le renforcement des mécanismes du financement des activités de recherche scientifique technologique. A cela s’ajoutent le renforcement de la formation des chercheurs dans tous les domaines de la science et de la technologie ; la stimulation de la collaboration et le partenariat entre tous les acteurs nationaux de la recherche  et l’encouragement de leur ouverture  sur les secteurs socioéconomiques et culturels ; l’assurance de la valorisation des résultats de la recherche et la stimulation, l’innovation pour la satisfaction des besoins socioéconomiques. Aussi, le renforcement de la coopération internationale et la participation du Mali aux programmes internationaux conformément aux priorités nationales.

La chef de file des partenaires techniques et financiers, Mme Keïta Sokona Sissoko, a pour sa part salué cette initiative du gouvernement malien avant de réaffirmer son accompagnement au Mali pour relever les défis de la recherche scientifique et technologique.

Oumar KONATE

PARTAGER