Compétitivité sur le marche d’emploi : La formation professionnelle en mire

0

Le marché d’emploi malien est devenu un véritable casse-tête chinois. Pour rendre capables les jeunes à supporter la concurrence, le Mouvement national maliden (MNM) a initié une conférence débat le samedi dernier à l’intention de ses militants. Mais la formation professionnelle serait la cible sûre pour le conférencier, Mohamed Sogodogo.

 

Pour permettre aux jeunes de supporter la concurrence du marché d’emploi, le MNM a consacré la journée du samedi 22 novembre 2014 à une séance de sensibilisation à leur endroit. Le thème retenu était : formation professionnelle des jeunes et compétitivité sur le marché de l’emploi. Selon Ousmane Traoré, président du MNM, l’initiative de cette journée permettra aux jeunes d’être informés et préparés à faire face aux différents problèmes sur le marché de l’emploi.

Il a expliqué que dans le contexte économique des pays en développement et particulièrement les pays de l’Afrique subsaharienne comme le Mali, la formation professionnelle constitue de nos jours un vecteur privilégié d’accroissement des compétences et de réduction de la pauvreté en milieu jeune. Compte tenu des opportunités qu’offre le secteur de la formation professionnelle, les jeunes doivent être suffisamment informés pour affronter le marché de l’emploi.

“Le MNM, fort de son slogan, tous pour un Mali fort, nous avons pour ambition non seulement de renforcer la conscience civique et patriotique des populations maliennes sur l’employabilité de nos jeunes sortant des différentes centres de formation professionnel sur le marché de l’emploi, mais aussi de renforcer des actions allant dans le sens du développement socio-économique et culturel avec la prise en compte de toutes les couches et celle de la jeunesse en particulier”, a déclaré M. Traore. Il a précisé que le Mouvement est représenté dans les six communes de Bamako et dans cinq régions du pays.

Le conférencier, Mohamed Sogodogo, a éclairé sur l’accès facile à un emploi au Mali. Il a expliqué aux jeunes que la formation professionnelle est la voie certaine pour avoir un travail dans notre pays.

Un bref aperçu du système éducatif national a permis aux jeunes d’être édifiés sur l’importance de la formation professionnelle. Le résultat attendu de cette conférence est que la jeunesse soit plus consciente et responsable par rapport à la prise de sa destinée en main et  d’être plus compétitive sur le marché de l’emploi.

Adama Haïdara (stagiaire)

Commentaires via Facebook :

PARTAGER