Métrologie : Le taux global de conformité des instruments de mesure satisfaisant

0

Sur 9423 instruments, toutes catégories confondues, vérifiés, 87,61% déclarés conformes contre 12,39% non conformes révèle une mission de contrôle et vérification de l’AMAM en 2018

En vue de dresser le bilan des activités réalisées, après un peu plus année d’exercice, le Directeur général de l’Agence malienne de Métrologie (AMAM), Lancina Togola, a animé une conférence de presse, le jeudi 16 janvier dernier, au siège de sa structure sis à Djalakorobougou, dans la nouvelle zone industrielle. A cette occasion, il était entouré par l’ensemble du personnel de l’Agent.

Avant d’entrer le vif du sujet, le patron de l’AMAM, a d’abord tenté de donner la signification de la métrologie. La métrologie est la science de la mesure et de ses applications, dont l’une des composantes est la vérification des instruments de mesure en vue de garantir la loyauté des transactions commerciales, la sauvegarde de  la santé et de la sécurité du consommateur et la protection de l’environnement a t-il expliqué.

La pratique des activités métrologiques a toujours été faite au Mali, successivement par une division centrale de la Direction nationale des affaires économiques, puis la division métrologie de la DNCC a t-il dit.

En application des dispositions de l’UEMOA de l’article 10 du Règlement n°08/2014/CM/UEMOA, l’AMAM a été créée en 2007 et a démarré ses activités le 2 janvier 2018, après son premier Conseil d’administration tenu le 05 décembre 2017.

Depuis, le démarrage de ses activités, en 2018, selon le DG, sa structure a fait de l’information et de la sensibilisation son cheval de bataille auprès des détenteurs des instruments de mesure, des services techniques, et services étatiques, notamment la CMDT, EDM, la SOMAGEP, ainsi que les sociétés minières, sur la nécessité du contrôle et vérification de leurs instruments de mesure conformément à la mission de l’Agence malienne de métrologie.

Au cours de ses missions de contrôle métrologie en 2018, 9423 instruments de mesures toutes catégories confondues ont été soumis aux agents vérificateurs. Sur 79 ponts bascules vérifiés,  74 (93,67%) déclaré conformes. Pour les balances bascules, sur 5681 vérifiés, 708, soit 12,46% déclaré non conformes. Pour les compteurs volumétriques, sur 294 vérifiés, 38 soit 13% étaient non conformes. Au niveau des distributeurs de carburants, sur 2705 pistoles vérifiés dans 548 stations, 2273  soit 93,67% étaient conformes contre 432 soit 15,4% non conformes.

Par rapport au jaugeage de camions citernes, il a concerné 732 camions. S’agissant du secteur du gaz, la direction de l’AMAM, lors de leur dernier contrôle a saisi d’environ 3000 emballages du gaz butane.

Dans son interprétation du DG, il ressort de ces campagnes de contrôle et de surveillance métrologique de cette 1ère année d’exercice de l’AMAM, que le taux global de conformité des instruments de mesure est de 87,61% contre 12, 39% de non-conformité. Selon lui, les taux de non-conformité peuvent dépendre entre autres, de la qualité de l’instrument, de son utilisation, de l’installation de l’instrument ou du manque d’entretien.

La nouvelle campagne de vérification a commencé depuis le 02 janvier 2019. S’étalant jusqu’au 31 mars, elle doit servir d’opportunité aux détenteurs des instruments de mesure de les soumettre à cette opération, au risque de s’exposer à des sanctions après, a-t-il mis rn garde.

AMTouré

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here