Ministère de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement Durable : 44 projets/programmes dont 39 en cours d’exécution pour un financement de plus de 92 milliards de FCFA

0

Le Ministère de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement Durable (MEADD), à travers la Cellule de Planification et de Statistique du secteur Eau, Environnement, Urbanisme et Domaines de l’Etat, a organisé, le lundi 19 octobre 2020, à la cité administrative de Bamako, l’atelier de la revue des projets et programmes (P/P) du département. La présente revue a pour objectif principal de faire le point de la situation d’exécution des P/P concernés de leur démarrage au 31 décembre 2019. Il ressort de cet atelier qu’à la date du 31 décembre 2019, le portefeuille du Ministère de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement Durable comportait 44 projets/programmes dont 39 en exécution pour un financement de plus de 92 milliards de FCFA.

Les travaux de l’atelier étaient présidés par le représentant du Ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement Durable, Mamadou Gakou, secrétaire général dudit département, en présence de Moussa CISSOKO, Directeur de la CPS/SEEUDE (Cellule de Planification et de Statistique du Secteur Eau Environnement, Urbanisme et des Domaines de I’Etat-SEEUDE), du directeur national des Eaux et Forêts, l’inspecteur général Ibrahim Ag Sindibla, des bénéficiaires des projets et programmes (P/P) et d’autres personnalités. Dans ses mots de bienvenue, le représentant du Ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement, Mamadou Gakou, secrétaire général dudit département, a fait savoir que le présent atelier participe à la mise en œuvre du plan d’actions du mécanisme de visibilité des projets/programmes. « La gestion des projets/programmes a révélé des insuffisances, notamment l’insuffisance de visibilité sur le terrain, le manque d’amélioration des conditions de vie des bénéficiaires ; et cela avec les montants colossaux investis. Cette situation a engendré la nécessité pour le département d’instituer un cadre de redevabilité des actions projets/programmes afin qu’elles aient le maximum d’impacts dans la réduction de la pauvreté des populations bénéficiaires qui est l’objectif ultime auquel l’Etat et ses Partenaires Techniques et Financiers (PTF) ont souscrit », a souligné Mamadou Gakou. Par ailleurs, il a remercié les PTF pour leur accompagnement constant et constructif au développement du Mali. « Nous sommes un ministère du développement durable. Tout ce que nous faisons doit être viable. On est là pour le développement global du pays », a-t-il conclu. A sa suite, Moussa CISSOKO, Directeur de la CPS/SEEUDE (Cellule de Planification et de Statistique du Secteur Eau Environnement, Urbanisme et des Domaines de I’Etat-SEEUDE), a indiqué qu’à la date du 31 décembre 2019, le portefeuille du Ministère de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement Durable comportait 44 projets/programmes dont 39 en exécution et 05 en préparation. Selon lui, le département bénéficie de l’apport de dix-neuf PTF pour un financement acquis cumulé de 92,24 milliards de FCFA. « Certaines faiblesses ont été révélées dans la gestion des projets/programmes qui sont entre autres : la lenteur dans leur exécution, les résultats escomptés non atteints concernant l’amélioration des conditions de vie des bénéficiaires, les discordances entre les contenus reluisants des rapports d’évaluation interne et la réalité sur le terrain. Afin de pallier ces faiblesses soulevées, le Ministère de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement Durable, à travers la Cellule de Planification et de Statistique du secteur Eau, Environnement, Urbanisme et Domaines de l’Etat, a initié un mécanisme de visibilité des projets/programmes du département », a-t-il dit. Il a souligné que la présente revue a pour objectif principal de faire le point de la situation d’exécution des P/P concernés de leur démarrage au 31 décembre 2019. Prenant la parole, le directeur national des Eaux et Forêts, l’inspecteur général Ibrahim Ag Sindibla, a aussi mis l’accent sur les différents projets et programmes. Au cours de la session, une présentation a été faite sur le Programme Alliance Globale contre le Changement Climatique au Mali phase 2 (AGCC-Mali 2). L’objectif global du Programme AGCC-Mali 2 est de contribuer à la gestion durable des ressources naturelles du Mali, en réponse aux enjeux liés aux changements climatiques. Une autre présentation a été faite sur le Programme de Développement Durable-Delta Intérieur du Niger (PDD-DIN). L’objectif global du PDD-DIN est de contribuer au développement durable du delta intérieur du Niger à travers une vision partagée et une approche concertée de lutte contre la pauvreté des hommes et des femmes du delta dans un contexte de changement climatique. Les bénéficiaires des P/P ont fait des témoignages pour exprimer leur satisfaction par rapport à l’exécution des projets et programmes.

Aguibou Sogodogo

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here