Protection De l’environnement : Housseni Amion Guindo appelle à l’implication de tous les citoyens

1

En vue de susciter une appropriation à la base des questions liées à l’environnement et à l’assainissement au Mali, le ministre de l’Environnement de l’Assainissement et du Développement Durable et du Développement Durable, Housseni Amion Guindo a procédé, le samedi 17 août 2019 au palais de la culture Amadou Hampaté Bâ de Bamako au lancement officiel des Gillets Verts.

Le monde entier demeure préoccupé par le changement climatique qui provoque des phénomènes de déforestation, de dégradation de l’environnement. Le Mali n’est pas en marge de ces phénomènes.

Les ressources naturelles sont menacées par les actions de l’homme. Malgré d’énormes efforts consentis par l’Etat et ses partenaires dans la protection de l’environnement, le défi reste majeur. C’est pour relever ce défi que le ministère de l’Environnement de l’Assainissement et du Développement Durable a initié le mouvement “les gilets verts”. Composés de jeunes, hommes, femmes, chasseurs,  religieux, de communicateurs traditionnels et modernes, d’ONG et d’autres associations tous bénévoles, les gilets verts visent à susciter une appropriation à la base des questions liées à l’environnement et à l’assainissement au Mali à travers des actions de sensibilisation auprès des citoyens pour que ceux-ci deviennent des vrais acteurs de la protection de l’environnement.

Le représentant du maire de la Commune V du district de Bamako, Adama Konaté, a remercié les organisateurs pour le choix porté sur sa Commune pour le lancement des gilets verts, qui à l’en croire, permettront d’apporter un changement de mentalité chez les populations en matière de protection de l’environnement. Selon lui, le conseil communal de la Commune V ne ménagera aucun effort pour l’atteinte des objectifs de la lutte contre la dégradation de l’environnement.

Macky Bâ a, au nom des leaders religieux du Mali, salué le département de l’Environnement de l’Assainissement et du Développement Durable pour cette initiative, qui, selon lui, permettra de lutter contre la dégradation de l’environnement. Il a appelé les citoyens de toutes les confessions religieuses du Mali à s’engager dans la protection de l’environnement.

Le ministre de l’Environnement de l’Assainissement et du Développement Durable, Housseni Amion Guindo a insisté sur la nécessité de l’implication des citoyens dans la protection de l’environnement. «  Nous sommes tous interpellés aujourd’hui et pour le futur. La protection de l’environnement est un devoir pour tout citoyen où qu’il se trouve. Nous devons tous nous approprier les questions environnementales. Il est temps d’être écoresponsable » a-t-il déclaré.

Aux dires du ministre Guindo, pour être mieux outillés, les gilets verts suivront une formation qui sera prise en charge par  les services techniques de son département. Il a annoncé la signature, dans les prochains jours, d’une charte par toutes les organisations qui forment les gilets verts.

Le ministre de l’Environnement de l’Assainissement et du Développement Durable a remercié les partenaires techniques et financiers pour leur accompagnement dans la protection de l’environnement au Mali.

Abdrahamane Diamouténé

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Surtout a partager
    Mr le Maire de la district de Bamako Adama Sangaré
    Mr il es temps d’en faire face a la poussier de Bamako
    la santé de plus de 2 Milion d’habitant dans la ville de Bamako est en danger il faut savoir que circuler a Bamako est de plus en plus pire que d’aller a kayes a cause de la poussière et le Manque de route dans les différentes Carrer de Bamako qui Mérite d’être goudronner
    il y’a Certaine espace a Bamako ( terrain de foot , espace libre ) qui doivent forcement être gazonner ou goudronner et protéger par l’autorité public et la population bien-sur
    Non seulement a Bamako Mais sur toute le-tendu du territoire Malien de Kayes a Kidal
    je pense que c’est les des principaux problème du Mali a nos jour et le soucis de la jeunesse malienne de l’extérieur qu’a l’intérieur (protéger notre santé)

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here