Accusés de viol et complicité de viol de Mlle Kadia Fané : Drissa Diarra dit Koffi et Diakaridia Koné, acquittés

    0

    Des faits d’accusation, il ressort que le jeudi 25 mars 2010 à Kolondièba, vers minuit, la demoiselle Kadia Fané, âgée à l’époque de 16 ans, quittait une soirée de balafon pour se  rendre chez elle. Sur le chemin, Drissa Diarra l’intercepta et la terrassa de force afin d’assouvir son désir sexuel en dépit des cris de protestation qu’elle poussait. Quand il termina, son compagnon Diakaridia Koné s’essaya à son tour, quand il fut arrêté par l’oncle de la victime qui était de passage.

    Les inculpés ont reconnu les faits à l’enquête préliminaire et les ont décrits tels que la victime l’avait avoué.

    Devant le Juge d’instruction, Drissa Diarra  a déclaré qu’il avait envoyé Diakaridia Koné  chercher la fille, pendant qu’il consommait l’acte. Ce dernier faisait le guet jusqu’à l’arrivée de l’oncle de la fille.

    Lors de leur comparution le jeudi 10 novembre devant la Cour d’assises, les deux accusés ont pu convaincre les membres du jury de leur innocence, appuyés par la plaidoirie de leur avocate.

    Il ressort de cette plaidoirie que Mlle Kadia Fané, quittait la soirée de balafon et a demandé à Diakaridia Koné de l’aider à chercher sa sœur qu’elle avait perdue de vue. Car, elle se ferait gronder, si elle allait à la maison sans sa sœur.

    C’est donc dans leur recherche qu’au niveau d’une école se trouvant près de leur maison, que la scène se passa. C’est en ce moment que Drissa Diarra qui était sur place appela la fille pendant que Diakaridia l’attendait au bord de la route.

    Et c’est en ce moment aussi que l’acte sexuel a été consommé entre Drissa Diarra et Kadia Fané. Lequel a d’ailleurs a reconnu que ce n’est pas la première fois qu’il fait des relations sexuelles avec Kadia Fané.

    En fin de compte, les deux accusés ont été acquittés.

     

    D.D

     

    Commentaires via Facebook :

    PARTAGER