Association de malfaiteurs, vol qualifié et recel : Fin de course pour Madouba et ses compères!

    0

    Mamadou Koné dit Madouba est un bandit de grand chemin connu dans les quartiers de la commune V du district de Bamako. Ce jour 21 octobre dernier, il a été intercepté par les éléments de la Brigade de Recherches du 3ème Arrondissement lors de sa ronde sectorielle vers 5heures du matin. Il était en possession d’une moto de marque ‘’Sanili’’ d’une provenance douteuse. Le lendemain de son arrestation, notamment le 22 octobre, c’était le tour de ses acolytes Mohamed Traoré dit ‘’MO’’ et Sékouba Doumbia ( receleur de la bande) d’être épinglés pour  association de malfaiteurs, vol qualifié et recel.

    Mamadou Koné surnommé ‘’Madouba’’, Mohamed Traoré dit ‘’Mo’’ et Sékouba Doumbia forment un réseau bien huilé. Des malfrats qui avaient pour spécialité le vol de moto. Ils opéraient en symbiose dans les environs de la commune V du district de Bamako.

    Le 21 octobre dernier, lors de sa patrouille habituelle, les éléments de BR du 3ème Arrondissement sont tombés sur Madouba lorsqu’il venait du réputé coin ‘’Milieu’’ à Bagadadji en Commune II du District de Bamako, bourré de drogue en détention d’une moto ‘’Sanili’’ sans pouvoir présenter une quelconque pièce sur lui. Il fut naturellement conduit audit commissariat pour des fins de droit. Ainsi, son arrestation a abouti à une série de plaintes à son encontre ainsi qu’à ses complices. Aussi, Madouba est un connu du registre de la justice, précisément celui du Tribunal de Grande Instance de la Commune V où il a été condamné à deux reprises pour vol en 2017 et 2018.

    Soumis aux aveux, Madouba n’a pas tourné autour du pot pour reconnaitre les faits qui  lui sont reprochés, ainsi qu’à ses compères. Il révèle d’avoir planifié ce vol par Mo et Bourama.

    « Dans la nuit du 13 au 14 octobre 2020 vers 4 heures du matin, je suis rentré par-dessus le mur de clôture avec Mohamed TRAORE dit Mo. Nous avons fracassé le système sécuritaire de deux motos Djakarta. Nous avons mis une dans un taxi. La seconde a été pilotée par Bourama» a dévoilé le bandit.

    Il poursuit que les deux motos ont été vendues à Sékouba Doumbia à la somme de 200 000f CFA, soit 100 000fCFA par moto et que Sekouba lui a remis comme avance 15 000FCFA. Avant de lui promettre de rembourser le reliquat le lendemain, avec déduction de la somme de 30 000FCFA  comme créance antérieure.

    Dans ses aveux, il dira qu’ils sont quatre dans ce groupe de voleurs. A savoir lui-même, un certain Adama, actuellement détenu au commissariat du 15ème Arrondissement et Bourama dont la recherche est en cours par l’équipe de BR. Quant à Sekouba Doumbia ( le receleur), Madouba dit avoir fait sa connaissance par le biais du nommé Adama.   En attendant leur sanction, Mabouba , Mo et Sébouba Doumbia sont accueillis à la Maison Centrale d’Arrêt de Bamako (MCA).

    Mariam SISSOKO

    Commentaires via Facebook :

    REPONDRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here