Cour d’Appel de Bamako : Boubacar Koné et Issa Koné condamnés à 7 ans de prison

    0

    Accusés de vols qualifiés, association de malfaiteurs, détention illégale d’armes blanches et à feu, Boubacar Koné et Issa Koné ont été condamnés à 7 ans de réclusion et au paiement solidaire de 350 000FCFA à Cheick Oumar Diakité et de 330 000 FCFA à Cheick Sadibou Doumbia.

    La Cour d’Appel de Bamako, dans son audience de mardi dernier, jugeait Boubacar Koné et Issa Koné, accusés de vols qualifiés, d’association de malfaiteurs et de détention illégale d’armes, au préjudice de plusieurs victimes.

    Le premier est né le 31 décembre 1973 à Tama, Bougouni et est domicilié à Yirimadio, tandis que le second, âgé de 33 ans est né en Côte d’Ivoire et est domicilié à Sibiribougou.

    Courant mars à août 2012, plusieurs citoyens, parmi lesquels Cheick Oumar Diakité, Ismaël Ouattara et Cheick Sadibou Doumbia, tous en partance pour leur champ, ont été victimes de braquages par deux individus armés, qui opéraient sur une moto Sanili. Les trois victimes ont été dépouillées de leurs motos, de leurs téléphones et d’autres biens.

    Le Commissariat du 10ème Arrondissement avait ouvert une enquête, avec une réquisition du Parquet de la Commune VI adressée à Orange Mali. Au cours de l’exploitation des appels passés, les téléphones de Boubacar Koné et d’Issa Koné furent localisés. Les deux malfrats, présentés à leurs victimes, ont été identifiés par celles-ci.

    A l’enquête préliminaire, les inculpés ont reconnu les faits et les perquisitions menées par la police ont permis de découvrir des armes à feu, des armes blanches, des coupe-coupe, des clés, des haches et des motos chez eux. Mais, à la barre, les accusés ont nié.

    Issa Koné a juste affirmé connaître son homonyme Issa Samaké, qui était impliqué dans cette affaire mais n’a pas comparu. La victime Cheick Oumar Diakité a déclaré: «j’étais chargé d’aller remettre de l’argent aux manœuvres qui travaillaient dans le champ de ma grand-mère. J’ai pris la moto. Entre Sibiribogou et Yirimadio, aux environs de 17 h 30, je fus arrêté par deux individus armés. L’un tenait un pistolet et l’autre un fusil artisanal. Boubacar m’a braqué en me disant de lui donner la clé de ma moto. J’ai tenté de résister et son complice m’a donné un coup sur la nuque. Je suis tombé et ils ont enlevé ma moto et 6000 FCFA. J’ai identifié Boubacar Koné».

    Le ministère public, représenté par Boubacar Traoré, Substitut du Procureur de Kati, a affirmé que les accusés avaient reconnu les faits, tant à l’enquête préliminaire que devant le magistrat instructeur. Il a estimé que les preuves étaient tangibles pour établir leur culpabilité.

    L’avocat de la défense, Me Oumar Traoré, a plutôt trouvé que les faits étaient difficiles à établir, en l’absence d’Issa Samaké, qui a fui. Mais la Cour, présidée par Moussa Oudé Diallo, a condamné les deux accusés à 7 ans de réclusion chacun et solidairement au paiement de 350 000 FCFA à Cheick Oumar Diakité et de 330 000 FCFA à Cheick Sadibou Doumbia.

    Adama Bamba

    Commentaires via Facebook :

    PARTAGER