Crime crapuleux aux 759 logements : L’aide-ménagère Korotoumou Togola (20 ans) fracasse la tête de sa patronne Awa Kéïta (64 ans)

    2

    “Les jours se succèdent, mais ne se ressemblent jamais”, dit-on. Cette tranquillité quotidienne des habitants des 759 logements sociaux a été sérieusement secouée au cours de cette journée du mardi 26 mai 2020, suite à l’effroyable nouvelle de l’assassinat de l’enseignante à la retraite, Awa Kéïta (64 ans) à coups de daba sur sa tête, assénés par son l’aide-ménagère de 20 ans, Korotoumou Togola.

    e sources proches du dossier, tout est parti d’une banale histoire de vol d’une forte somme d’argent dont Awa a été victime dans sa chambre. Afin de démasquer l’auteur de ce vol, l’enseignante à la retraite a décidé de porter l’affaire devant la police. Au cours des investigations, les soupçons des enquêteurs ont porté sur l’aide-ménagère Korotoumou. Ceux-ci ont été confortés lors de son interrogatoire car ses propos étaient émaillés d’incohérences et de contradictions.

    C’est ainsi qu’elle a reçu de sérieuses mises en garde. Malgré cet incident, Awa Keïta a décidé de garder l’aide-ménagère Korotoumou. Cependant, cette dernière réputée par ses proches d’être rancunière, n’a pas pu avaler cette pullule, notamment le fait d’être confrontée par les conclusions de l’enquête policière. Elle a ainsi concocté son plan machiavélique de mettre fin à la vie de celle qui lui a fait subir cette “humiliation”.

    Pour cela, ajoutent nos sources, cette journée du mardi 26 mai 2020, elle a attendu que le fils de la vielle enseignante parte au boulot le matin, avant de se munir d’une daba abandonnée dans la cour pour rejoindre sa patronne dans la douche afin de la surprendre et lui asséner des coups de daba sur la tête.

    Dans sa forfaiture, la criminelle a été surprise par un petit garçon qui serait l’un petit des petits-fils de Awa qui avait voulu secourir sa grand-mère. Et elle a ainsi décidé de réduire ce dernier aussi au silence en le rouant de coups de daba.

    Laissant ses deux victimes baignant dans une marée de sang dans la toilette, la criminelle a pris tout bonnement ses effets et quelques objets de valeur de sa patronne, avant de disparaitre dans la nature.

    Toujours selon nos sources, c’est seulement à sa descente du travail que le fils a fait la découverte de la scène macabre dans la toilette. Après avoir donné l’alerte, les deux victimes ont été transportées dans les structures spécialisées pour y recevoir les soins appropriés qui ont pu sauver la vie du petit fils. C’est ce dernier qui a relaté les faits. Malheureusement, la vielle Awa n’a pas eu la chance car elle a succombé à ses blessures.

    Pour le moment, la criminelle est toujours introuvable et elle est activement recherchée par les différentes unités de police pour répondre de ses crimes.

                 Boubacar PAÏTAO

     

    Commentaires via Facebook :

    2 COMMENTAIRES

    1. LES MALIENS ET MALIENS AIMENT DESORMAIS L ARGENT FACILE, COMME LEURS MAITRES ARABES ET FRANCAIS! CONTAMINATION!

      L ENSEIGNANTE? ESCLAVAGISTES ELLES LE SONT TRES SOUVENT, NON?
      L ENSEIGNANTE AVEC SEULEMENT SON PETIT FILS A LA MAISON, OU SONT PARTIS LES AUTRES MEMBRES DE CETTE FAMILLE? (LA FEMME DU FILS DE L ENSEIGNENTE)? DES VOISINS? PAS DE VOISINS? …

      INVRAISSEMBLABLE TOUT CA! EN TOUT CAS….LES MENAGERES SONT MALMENEES A BAMAKO,…L INJUSTICE INHUMAINE RESIDE DANS NOS MAISONS!

      LES VIEILLES FEMMES, LES FEMMES MAITRESSES DE MAISONS, FONCTIONAIRES ET SURTOUT ENSEIGNANTES SONT SOUVENT TRES MANIPULATIVES ET INJUSTES ENVERS LES JEUNES FEMMES QUI VIENNENT EN VILLE GAGNER QUELQUES SOUS AU PRIX D UN TRAVAIL D ESCLAVE,NON NORME, INJUSTE,…VOILA,C EST BIEN CA QUI DOIT ATTIRER NOTRE ATTENTION PARALLELEMENT AU CRIME!

      L ARGENT PERDU AURRAIT PU ETRE VOLE PAR N IMPORTE QUI DANS CETTE MAISON, UNE BONNE ENQUETE BIEN PROFESSIONELLE AURAIT PU EVITER LE CRIME,NON?…

      POURQUOI LA VIEILLE DAME A T ELLE DECIDER DE GARDER LA VOLEUSE SI CETTE BONNE EN EST UNE? DIFFICILE A COMPRENDRE NON?…

    2. Quand j’ai lu cette histoire il y a 4 jours, je me suis dit que cette gamine n’ira pas loin mais c’était sans compter avec notre police ripoux qui sait tout faire sauf ce qui relève de son devoir. Que les Crimes commis au Nord et au Centre du pays restent impunis, on peut le comprendre parce qu’il n’y a pas d’État là-bas. Qu’une adolescente de 20 ans puisse commettre un double crime de cette ampleur et se faire la belle en pleine ville de Bamako est un autre signe qui montre à quel point ce pays a touché le fond. Une police digne de ce nom ne va faire 24 heures avant de trouver le tuteur, le village et les amies d’une adolescente venue de la campagne.

      Les responsables de la défense et de la sécurité peuvent continuer à acheter des pages publicitaires dans la presse malienne de caniveau mais tôt ou tard la réalité les rattrapera.

    REPONDRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here