FAIT DIVERS : Un chef de famille victime de sa bonté

    0

                Dans la ville de Bamako, comme l’a dit l’artiste en son temps, tout peut arriver. Effectivement cette expression résume bien l’histoire que nous vous racontons aujourd’hui. Elle concerne M. Abdramane qui a souhaité décliner son identité pour mieux informer les autres et les empêcher de tomber dans de pareils pièges. rn

                M. Abdramane est comptable gestionnaire dans une grande entreprise privée. Chaque jour à son retour du travail, il prend soin d’amener plusieurs cadeaux pour sa femme et ses enfants. Ses retours à la maison sont de grands moments de joie dans tout le carré car chacun y trouve son compte. M. Abdramane a donc été suivi pendant plusieurs semaines par un escroc. Sachant que Monsieur rentre toujours avec des présents, il passe ce jour vers quatorze heures remettre beaucoup de fruits, de viande au nom du chef de famille avec la recommandation de réussir la cuisine car des amis viendront dîner à la maison.

    rn

    Le colis remis, le supposé envoyé fait remarquer à Madame que son mari lui demande par ailleurs d’amener l’écran géant de télévision à la réparation  car les images ne seraient pas très nettes et la raison évoquée, c’est que ses amis qui viendront dîner sont grands amateurs de football qui passerait ce jour là. Madame n’y voit aucun inconvénient et se saisit de l’écran géant de la famille pour le remettre au voleur à qui elle remit même selon ses dires le prix de taxi pour que son mari et ses invités viennent trouver que tout est en place.

    rn

                Comme à l’accoutumée, Abdramane rentre chez lui avec plusieurs sachets contenant plusieurs produits parmi lesquels, des produits  que l’escroc avait déjà amenés en son nom. C’est en ce moment que Madame répond en ces termes : « Dra, tu as déjà envoyé quelqu’un pour qu’on prépare pour tes amis et voilà que toi-même tu en rajoutes, donc ce n’est pas très sûr que l’on termine vite ». Vous imaginez la surprise de M. Abdramane qui, à son tour répond à sa femme : «  je n’ai pas envoyé quelqu’un sinon je t’aurais prévenue ». La femme s’effondre en sanglots pour faire savoir à son mari que son supposé envoyé a aussi amené son écran géant de télévision pour motif que les images ne sont pas très nettes. C’est là qu’ils comprirent et conclurent qu’ils venaient de se faire avoir par un escroc.

    rn

                Selon Abdramane qui est venu nous raconter sa mésaventure jusqu’à la rédaction, il a décidé que personne n’entre encore chez lui pour regarder la télé ou faire quoi que ce soit car dit-il, son écran lui a coûté environ deux millions cinq cent mille francs CFA.

    rn

                Par ce papier, nous entendons attirer l’attention de tous sur certaines pratiques banales mais qui peuvent avoir des conséquences fâcheuses. En cette période d’explosion de téléphonie mobile, face à de pareilles situations le minimum est d’appeler pour s’assurer de la véracité des propos tenus. 

    rnDiakaridia YOSSI

    Commentaires via Facebook :

    PARTAGER