Grave accident sur l’axe Bamako-Ségou : Plus de 40 morts et de nombreux blessés

    1

    Cet accident impliquant un camion de transport et un car de la compagnie Air Niono intervenu à Zambougou à quelques kilomètres de la ville de Ségou, a fait plus de 40 morts et de nombreux blessés. 

    Deux membres du gouvernement, la ministre des Transports et des Infrastructures et celui de la Sécurité et de la Protection civile, se sont rendus sur les lieux du drame.

    «En présentant nos condoléances les plus attristées aux familles endeuillées, nous marquons notre regret face à cet accident qui survient en pleine journée sur une route en très bon état et qui pouvait être évité simplement en respectant le Code de la route », a souligné Mme Dembélé Madina Sissoko. Selon elle, le gouvernement du Mali prendra toutes les dispositions nécessaires pour éviter que de tels accidents se reproduisent.  La ministre en charge des Transports a appelé de façon solennelle tous les transporteurs au respect strict des règles de la circulation routière.

    A en croire Moussa Mara, ancien Premier ministre, cet accident est l’une des plus graves tragédies routières de ces dernières années. Il a présenté ses sincères condoléances aux familles des disparus et souhaité prompt rétablissement aux blessés. « Je souhaite que des enquêtes soient diligentées et que les responsabilités soient établies avec les sanctions appropriées effectivement appliquées. Il est plus qu’urgent que nous arrêtions la spirale mortelle des accidents sur nos routes et nos voies de communication », a conclu Moussa Mara.

    Le président du Parti Jeunesse et Alternance PJA-Mali, Hamady Sangaré, a fait part de sa grande tristesse avant de présenter ses condoléances aux familles des victimes, prier pour le repos des morts et souhaiter prompt rétablissement à tous les blessés. « Le PJA-Mali demande aux autorités de tout mettre en œuvre pour la sécurisation de nos routes nationales », a souligné Hamady Sangaré

    Commentaires via Facebook :

    1 commentaire

    1. Il faut déterminer les causes de l accident et punir les coupables si défaut de permis ou excès de vitesse ou mauvais état routier

      rendre obligatoire le permis de conduire au Mali et le faire paser a tous les lycéens gratuitement afin de créer une génération éduquée en sécurité routière depuis le collège

      Accélérer

    Répondre à Lamine Annuler

    Please enter your comment!
    Please enter your name here