Rive droite : L’enseignante prostituée et séropositive ?

    26

    L’enseignante en question est dans une école fondamentale d’un quartier de la rive droite. Depuis 3 ans qu’elle exerce le métier, elle a fait beaucoup parler d’elle surtout quand il s’agit de satisfaire la libido de ses collègues. Serait-elle séropositive ? Des indices.

    Agée de 25 ans, cette enseignante prostituée ne connaît apparemment pas les mots dignité, vertu, pudeur… Pour elle, tous les moyens sont bons pour satisfaire ses besoins. Elle se met souvent en colère lorsque ses élèves prononcent le mot “Madamou” à son endroit surtout lorsqu’elle est sur le point de prendre en otage le mari de quelqu’une.

    Espérant avoir les faveurs du promoteur, elle a mis une année entière à tenter de séduire ce dernier à travers ces tenues extravagantes et ces yeux doux répétés. Elle n’avait jamais pu imaginer qu’il puisse y avoir des hommes d’une moralité exceptionnelle pour dire non aux distributeurs automatiques de sexe.

    Après avoir essuyé cette défaite cuisante et humiliante, elle chercha à se racheter auprès du fils du promoteur qui est comptable de l’école. Après quelques rencontres clandestines, celui-ci finira par jeter l’éponge quand il a constaté que cette chienne sortait même avec ses élèves. Pour se venger du comptable, elle profitera de l’alcoolisme de son cousin qui devint la victime suivante. Que voulez-vous ? Sexe et alcool riment bien non ?

    Dès lors tous les enseignants savent qu’avec 1000 F CFA, leur collègue est prête à passer au moins 30 minutes de moments inoubliables avec n’importe lequel d’entre eux. C’est ainsi que les maîtres de 1re, 6e, 3e années et même certains du second cycle et du lycée sont descendus dans l’arène pour une parie de “hanche-ball”.

    L’angoisse règne dans cette école depuis le 25 décembre 2013, jour où on a annoncé le décès d’un ex-prétendant, le soi-disant “légitime” de la peste d’enseignante. Tous ceux qui, au nom de la facilité, ont sauté dans ses bras, lisent leur avenir dans la mort de ce réparateur de télés et radios, car selon les rumeurs qui semblent fondées, ce dernier était séropositif depuis quelques années.

    Yaou Kawélé  

    Commentaires via Facebook :

    26 COMMENTAIRES

    1. fidelite svp mai la mort est inevitable mon cher journaliste. du respect envers les autres

    2. pour moi la femme a bien raison ,car la majeur partie des hommes qui ont couches avec elle son tous maries non? que fons ils de la fidelite tous des gens sens pernonalite

    3. C’est vrai David.En lisant ce texte, je me demande si c’est vraiment quelqu’un qui a appris les B.A.BA du métier.Ce texte a t’il sa place dans un site ou journal? un parti pris, des insultes…
      C’est vrai qu’il n’est pas facile de rédiger ou de structurer ses idées mais… 🙄

    4. C’est vrai David.En lisant ce texte, je me demande si c’est vraiment quelqu’un qui a appris les B.A.BA du métier.Ce texte a t’il sa place dans un site ou journal? un parti pris, des insultes…
      C’est vrai qu’il n’est pas facile de rédiger ou de structurer ses idées mais…

    5. Ce journaliste doit avoir des problèmes avec les femmes instruites.
      Alors il fait tout pour les dénigrer.

      Certains journalistes écrivaient il y a un an ou deux que les filles bamakoises disaient “chéri si tu ne peux pas m’offrir ça tu dégages” et que c’était la raison de tant de détournements de fonds et de corruption.

      Ce n’est donc pas la peine de s’en prendre à une institutrice car il semble que beaucoup de fille ont plusieurs amants, il suffit d’un billet de 5000 FCFA ou de l’essence pour une jakarta.

      De toutes façons toute femme qui cherche un mari qui lui apporte tout est une prostituée en soi. Car elle échange son corps contre son entretien.

    6. Jouranliste, c’est sure qu’elle t’a refuser la chose; raison pour laquelle tu l’insultes comme ca!

    7. Quand nous voyons comment ce journaliste , ce permet de se livrer à ces genres de propos on comprendra son seuil de tolérance. De qui vous vous prennez pour juger cette dame. Tant que vous continuerez à vous exprimez et pensez de la sorte nous avancerons jamais .

    8. Nos administrations sont bourrées de chiennes comme celle-ci, leur morale influe sur la morale du statut dont elles appartiennent et elles constituent des pouritures pour notre société voire notre pays et tant que jeune élève-maître,je dénonce avec rigueur son caractère d’animalité et de chiennété

    9. c’est ce genre d’article minable qu’on doit censurer pour ne pas tomber dans le même travers que celui qui l’a écrit. Arrêter de calomnier les gens! Méchanceté gratuite!
      Combien as tu reçu pour éclabousser cette pauvre dame? Toi même es tu exemplaire?

    10. Séropositif ne veut pas dire malade, et mieux aujourd’hui on ne meurt pas de sida. C’est désormais une maladie chronique qui tue dix fois moins que l’hypertension. Alors monsieur le journaliste, préciser vos propos et soyez plus professionnel.
      Ou monsieur a eu au alentours une expérience désagréable qui le fait sortir de son gon ?

      • Mariétou. Ce n’est pas parce que c’est une maladie qui “tue 10fois moins que l’hypertension” et 1000 fois moins que palu qu’elle est moins grave que ces 2 dernières! Ce qui est plutôt grave c’est la manière dont notre journaliste s’acharne contre l’enseignante comme si les victimes étaient obligées de coucher avec elle. 😉

    11. Une enseignante vous dites mais qu’est ce qu’elle enseigne a ces élèves?
      Une honte pour le corps enseignant de cette école et tous les enseignants.

      Mr le rédacteur SVP donner le nom de l’école et de celui de l’enseignante pour qu’en fin le reste des prétendants se méfient de cette pétasse.

      Distributeurs automatiques de sexe lol; et elle a pris carreaux avec le promoteur Waw quelle honte ?

    Comments are closed.