Portes-ouvertes sur les Institutions de la République:  La jeunesse malienne à l’honneur

0

 

 

Raky Talla
Mme Diarra Raky Talla, Ministre de la Fonction publique

C’est par une minute de silence en la mémoire de ceux qui sont tombés lors des attentats de vendredi dernier à Paris, qu’a débuté cet événement. Puis, prenant la parole, le maire de la Commune III du District de Bamako, Kader Sidibé, a salué l’initiative d’organiser ces Journées portes-ouvertes pour permettre aux jeunes d’être mieux outillés sur les Institutions de leur pays.

Pour le président du Conseil national des jeunes du Mali, Salia Touré, ces Journées ont pour but d’éclairer la jeunesse sur les Institutions du pays afin qu’elle soit à la hauteur pour assurer la relève du Mali. «Ces Journées sont une véritable école de savoir pour les jeunes sur les valeurs fondamentales  d’une démocratie», a-t-il précisé.

Au cours de cette cérémonie, une projection-vidéo sur les huit du Mali a eu lieu, à savoir, la Présidence de la République, le Gouvernement, l’Assemblée nationale, la Cour suprême, la Cour constitutionnelle, la Haute cour de la justice, le Haut conseil des collectivités territoriales et le Conseil économique, social et culturel.

Après ce film, Mme le ministre du Travail et de la Fonction publique, chargée des Relations avec les Institutions, Diarra Racky Talla,  a clairement expliqué le rôle de son département avec les Institutions et ensuite donné explication  détaillée sur les huit institutions que possède notre pays. Selon elle, à travers ces Journées portes-ouvertes, il s’agit de vulgariser les Institutions de la République, notamment auprès des jeunes du Mali qui constituent les futurs bâtisseurs et le socle du développement de notre pays.

Pour sa part, le président de l’Assemblé nationale, Issiaka Sidibé, a remercié la jeunesse malienne et encouragé le département en charge des Institutions à continuer à persévérer sur ce chemin afin que le pays sorte de l’ornière, avec des Institutions fortes et bien comprises par les populations.

Quant au président de la République, Ibrahim Boubacar, il s’est dit satisfait de cette initiative du ministre du Travail et de la Fonction publique, chargée des relations avec les Institutions, qu’il juge salutaire.

Ousmane DIAKITE

PARTAGER