Morcellement de la gare routière de Mopti : Le maire Issa Kansaye au centre d’un nouveau scandale foncier

0

Les jours se suivent et se ressemblent pour le maire de la Commune  urbaine  de Mopti M, Issa Kansaye. Il ne se passe en effet aucune semaine sans que le maire ne soit accusé de spéculation foncière. Aussi depuis quelques jours, c’est le Groupement des transporteurs  de Mopti qui crie au scandale. Il craint que la parcelle qui lui a été attribuée pour la construction de la gare routière ne soit  morcelée et vendue à des tierces.

À titre de rappel, le Groupement des transporteurs de Mopti avait sollicité auprès de la mairie de Mopti, la mise à disposition d’une parcelle devant servir de gare routière digne de ce nom pour la région qui accueille des centaines de véhicules. Pour satisfaire à cette demande, M. Oumar Bathily qui, était le maire à l’époque a affecté à travers la décision numéro 17/CM, la parcelle numéro BW/1 de la section de lotissement du bas-fond au Groupement des transporteurs routiers de Mopti. Dans sa décision d’affection prise le 08 Mars 2009, le maire Bathily précisait que “la parcelle servira strictement de gare routière ”. Par rapport à  la question de la gare routière  de Mopti, il est bon de noter que la préoccupation est revenue à  plusieurs  reprises sur la table  des échanges entre les opérateurs routiers et les autorités régionales. La nécessité d’aménager un espace pour accueillir tous ces véhicules qui se garaient le long de la route ne faisait donc objet d’aucun doute. La décision avait d’ailleurs été accueillie, avec joie par la société civile. C’est aussi avec frustration que les populations ont accueilli la décision du maire Kansaye d’interdire toute activité d’aménagement au Groupement des transporteurs sur leur site.

En effet, le Groupement qui a décidé de procéder à l’aménagement de la parcelle s’est vu buter à l’opposition de l’actuel maire Issa Kansaye. En effet, par lettre en date du 10 décembre, le maire Kansaye a répondu négativement à la demande du Groupement des transporteurs qui a exprimé son désir de sécuriser le site de la gare routière.

”Nous avons l’honneur de vous informer que, dans le cadre des travaux d’aménagement de la voie 2X2 de la route Mopti-Sévaré, nous avons décidé, à l’unanimité de commencer certains travaux sur notre parcelle N°BW/1 de la section de lotissement du bas-fonds affectée par décision N°17/CM du08/03/2009 par la mairie de la commune urbaine de Mopti. Cette décision relative aux travaux de remblayage se motive par la sécurisation de la parcelle à l’abri de toute tentative de détournement ou toutes autres actions pouvant causer préjudice à la parcelle”, indiquait le Groupement dans sa lettre. Les signataires de la lettre envoyée au maire Issa Kansaye le 29 Novembre 2021 étaient respectivement : Abdoulaye Traoré dit Tieba (CMTR-Mopti), Banou Traoré (Syndicat des transporteurs inter-urbains), Chiaka Ballo (Coordination régionale des transporteurs) et Issiaka Coulibaly (Synacor-Mopti).

”La parcelle N°BW/1de la section de lotissement du bas-fond affectée au Groupement des transporteurs est un espace sur lequel, la Mairie a un vaste projet d’aménagement dont les travaux ne tarderont plus à commencer. En conséquence je vous demande de surseoir à tous travaux d’aménagement sur la dite parcelle” a indiqué le maire Issa Kansaye dans sa réponse.

C’est cette explication que le Groupement des transporteurs n’arrive pas à comprendre. Le Collectif craint surtout  que sa parcelle ne soit déjà détournée du moment qu’une lettre de proposition d’affection de la parcelle numéro BW/3 a fait le tour des réseaux sociaux. La réalité, dans cette histoire, est que le maire Issa Kansaye ne fait pas bonne presse en matière de gestion  foncière. Le Collectif des jeunes leaders a, d’ailleurs saisi le Premier ministre pour lui dénoncer plusieurs cas de spéculations foncières dont serait auteur le maire Issa Kansaye.

”J’ai l’honneur d’accuser réception de votre lettre citée en référence par laquelle, vous m’interpellez sur des faits rapprochés au maire de la Commune urbaine de Mopti Issa Kansaye.Votre correspondance à été transmise au ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, en vue de diligenter une enquête de vérification des faits”, avait réagi le Chef du Gouvernement.

En plus du Collectif des jeunes leaders de Mopti, c’est un conseiller  communal qui accuse également son maire de spéculation foncière. Ce dernier, répondant au nom de Abdoulaye Guitteye, s’est dit prêt à soumettre des éléments de preuves des faits reprochés au maire, à qui de droit.

Bréhima DIALLO

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here