Accident d’un Mirage 2000 au Mali, équipage récupéré (armée Française)

3

Un mirage 2000 D français, victime d’une avarie, s’est écrasé mardi dans les environs d’Hombori, dans le centre du Mali, mais ses deux occupants se sont éjectés et ont été récupérés, a annoncé l’armée française.

L’un des membres de l’équipage, composé d’un pilote et d’un officier navigateur système d’armes, a été légèrement blessé et conduit à la base de Gao, a précisé le service de presse des Armées.

Tous les deux se sont éjectés au-dessus d’une zone inhabitée et l’avion s’est également écrasé dans une zone inhabitée, selon la même source. L’épave a été localisée par la force Barkhane. L’accident s’est produit au cours d’une mission d’appui aérien au profit d’un Groupement tactique désert (GTD) français et d’une unité des forces armées maliennes, en reconnaissance le long de la route nationale 16 au sud d’Hombori.

La zone d’Hombori, et plus largement toute la région de Mopti, est une zone d’opérations particulièrement ciblée par les forces de Barkhane ces derniers mois.Un groupe de recherche et de sauvetage au combat a immédiatement été engagé, à bord de deux hélicoptères Caïman, appuyés par deux hélicoptères Tigre, pour établir un dispositif de sécurité et récupérer l’équipage.Une enquête doit être ouverte pour déterminer l’origine de cet accident.

La France mène au Sahel avec des armées alliées l’opération militaire antijihadiste Barkhane mais s’apprête à engager une réduction de son dispositif militaire dans la région pour y maintenir à terme entre 2.500 à 3.000 hommes contre 5.100 aujourd’hui.

Le processus de fermeture de bases de Barkhane dans le nord du Mali doit débuter au “second semestre de l’année 2021”.

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. Les soldats d’oKKKupation frnaSSaise ne sont pas morts… ? ———-> DOMMAGE !!!

    La franSS est une malédiction suBpremaSSiste blanche pour l’afrique !
    Nous ne serons jamais en paix sous oKKKupation frnaSSaise !

  2. En attendant de trouver les vrais commanditaires derrière cet acte lache et insensé, je dirais que le Président de la transition et son Premier ministre sont allés trop vite en besogne. La seule piste en dehors du coupable et son arme serait pour quoi une réaction aussi rapide ? Des affirmations de haut niveau comme “ acte isolé “, deux heures après l’incident suscitent beaucoup de questions. Surtout quand ça vient d’un Homme qui parle très peu et qui dispose d’organes plus appropriés en pareilles circonstances. La sortie presque instantanée pour risquer sa peau entre les “ couteaux de la presse “ et ceux des enquêteurs éventuels ne correspondent pas au comportement normal d’un homme aussi averti que le PM actuel. Le Président de la transition est certes un musulman qui vient remplir ses obligations religieuses comme tout le monde mais il reste le Président. Le protocole le plus élémentaire commanderait à l’Imam d’ordonner au public de rester à leur place pour permettre au Président de se retirer en toute sécurité
    Aurait il oublié au profit des moutons que le pays traverse la plus grande période d’insécurité de son histoire. Autant de questions de manque de professionnalisme, de précautions d’usage élémentaires qui risquent de porter un coup de couteau mortel à la crédibilité du gouvernement de transition ? En attendant de voir plus clair dans cette situation nous remercions et demandons à Dieu Tout Puissant de continuer de bénir le Mali 🇲🇱 et de protéger notre Peuple et nos institutions
    Malien de l’extérieur. 🇺🇸

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here