#BenbereVerif : Ces images n’ont aucun lien avec les récentes attaques contre l’armée dans le centre du Mali

0

Au Mali, les derniers incidents sécuritaires ont donné lieu à plusieurs infox sur les réseaux sociaux à travers des images sorties de leur contexte. « BenbereVerif » a recensé et vérifié trois d’entre elles.

Le dimanche 24 avril, trois attaques simultanées ont visé des camps de l’armée à Sévaré, Bapho et Niono. Six militaires ont été tués, une vingtaine d’autres blessés et des matériels endommagés dont un hélicoptère «légèrement». Du côté des assaillants, l’armée malienne affirme en avoir neutralisé 11 dont le kamikaze qui s’est fait exploser au niveau du camp de Sévaré, dans la région de Mopti.

Attentat contre Barkhane à Gao en 2018

Deux jours après ces événements, des photos publiées sur le réseau social WhatsApp ont prétendu prouver les pertes subies par les forces armées maliennes (FAMa). La première est cette photo sur laquelle on aperçoit un blindé militaire en flammes. Le cliché est présenté comme le véhicule kamikaze qui aurait tenté de pénétrer le camp de l’armée à Sévaré.

Mais en réalité, il s’agit d’une image détournée de son contexte. La photo montre plutôt un blindé des forces françaises de l’opération Barkhane en flammes dans les rues de Gao, dans le nord du pays, en juillet 2018. Les assaillants avaient fait exploser une voiture piégée contre les blindés des éléments de Barkhane, occasionnant quatre morts parmi les civils et une vingtaine de blessés dont des militaires. La photo a servi à illustrer de multiples articles sur cette attaque.

Crash d’un hélicoptère de l’armée malienne près de Diabaly en 2013

Sur la deuxième image, on voit l’épave d’un hélicoptère. Pour plusieurs internautes, il s’agit de l’hélicoptère de l’armée malienne qui a été «légèrement endommagé», selon l’Etat-major, dans l’attaque contre l’emprise de Bapho, dans la région de Ségou.

Mais l’image a été détournée de son contexte. La photo date de près de dix ans. Elle montre un appareil des forces armées maliennes qui s’est écrasé en 2013 près de Diabaly, toujours dans le centre du Mali, lors d’un exercice conjoint avec le Burkina Faso et la France. L’hélicoptère a percuté le véhicule d’un soldat burkinabè qui est décédé sur le coup, selon la légende du cliché archivé ici avec le nom du photographe.

Une photo prise au Nigéria pour illustrer

 L’attaque à Klela (Sikasso)

Un autre cliché a été utilisé pour parler des incidents sécuritaires au Mali, notamment l’attaque perpétrée contre le Centre d’Animation Pédagogique (CAP) de Klela, dans la région de Sikasso.

Si cette attaque est réelle, la photo diffusée n’a pas été prise sur place. Mais plutôt dans le village de Baga, au Nigéria, en 2013. Le groupe terroriste Boko Haram venait de s’en prendre à ce hameau et à ses habitants. La photo a servi à illustrer de nombreux articles de la presse internationale.

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here