Des signaux d’une nette stabilité au Centre-Mali

1

Le jeune Premier ministre Boubou Cissé est apparemment bien parti pour réussir là où son prédécesseur a fait échec. En tout cas, on fait de moins en moins allusion au Centre du Mali à travers en se référant aux effroyables bilans macabres. Naguère encore, les événements du genre pullulaient au point d’encombrer les réseaux sociaux, au grand dam de paisibles citoyens sans solution devant la spirale d’escalades. Depuis le séjour du chef du Gouvernement, la tendance s’est pour le moins nettement inversée dans le sens de la stabilité. À la différence de son prédécesseur manifestement plus martial, Dr Boubou Cissé a préféré le dialogue intercommunautaire et l’apaisement à l’intimidation. Et grâce à son approche, Dogons et Peuls, à défaut d’une fumée de calumet définitive, ont l’air de ne plus se regarder en chiens de faïence.  Pas d’échos d’incendies de villages entier ni d’assassinats ciblés aux relents ´communautaristes’, etc. Bref, l’accalmie idéale et nécessaire pour une dynamique de réconciliation intercommunautaire assez solidement ancrée pour déjouer les stratégies islamistes de déstabilisation

La Rédaction

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

  1. Peut être la mise en place des patrouilles mixes …Peut-être aussi les paroles d’un premier ministre qui a su dire ce qu’il fallait pour rendre fier d’être malien , et aussi que des mesures financières seraient assurées
    Peut-être aussi le déploiement des FAMAS
    On rêve à Kidal de la mise en place du processus DDR ..Avec soutien des MOC..et l’arrivée de l’administration de l’état
    Ceux qui brûlé le drapeau malien sont coupables au yeux du Mali mais aussi du monde entier donc pourquoi pas une sanction internationale des responsables de cette terrible idée

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here