Inscription du Tchad sur la liste noire des USA : Le G5 Sahel pour la levée des sanctions

0
La France promet une aide matérielle conséquente à la force conjointe du G5 Sahel
Les chefs d'Etat lors du sommet G5 Sahel

Le Président en Exercice du G5 Sahel n’entend pas laisser le Tchad emporté par la décision du Gouvernement fédéral américain l’inscrivant sur la liste des pays dont les Ressortissants se verront refuser le Visa d’entrée aux-Unis d’Amérique. Ibrahim Boubacar Kéïta « exhorte les hautes autorités américaines à réexaminer favorablement la levée des sanctions » contre cet allié incontournable dans la lutte contre le terrorisme dans le Sahel au plan international.

 Quelques mois après son arrivée à la Maison Blanche, Donald Trump a lancé son arsenal anti migratoire contre certains pays comme l’Iran, la Libye, la Syrie, la Somalie, le Yémen, le  Venezuela et la Corée du Nord.  Washington reproche à ces pays le manquement à la sécurité sur leurs voyageurs et  leur manque de coopération. Cette liste fut, il y a quelques jours,  rallongée au Tchad dont les Ressortissants ne pourront pas fouler le sol américain, à partir du 18 octobre prochain.

Singulièrement, il aurait été reproché à Idriss Deby de ne pas se montrer comme neige dans la lutte contre le terrorisme, «car, ne fournissant pas des informations irréprochables sur ses citoyens candidats au séjour américain».

Cette décision de la présidence américaine, inscrivant la République du Tchad sur la liste «noire» des pays dont les Ressortissants se verront refuser le Visa d’entrée aux Etats-Unis d’Amérique, a désagréablement surpris les pays du G5 Sahel en particulier et, en général, l’ensemble de la Communauté internationale.

Dans une déclaration en date du 27 septembre 2017, le Président en Exercice du G5 Sahel, Son Excellence Ibrahim Boubacar Kéïta, se dit stupéfait de ce décret migratoire qui «pourrait affecter l’engagement de la République du Tchad, qui s’illustre comme un partenaire clé dans le dispositif de lutte contre le terrorisme dans le cadre du G5 Sahel et au-delà».

La solidarité de Koulouba avec Idriss Débit s’expliquent par les «efforts du Tchad dans la lutte contre le terrorisme et la criminalité transfrontalière dans la Région». Ce pays a été et demeure en première ligne dans la lutte contre les terroristes de Boko Haram et les jihadistes qui écument la bande sahélienne.

«La Présidence en Exercice du G5 Sahel sollicite la compréhension des hautes autorités américaines en vue de conforter la poursuite des efforts du G5 Sahel» et les « exhorte à réexaminer favorablement la levée des sanctions contre le Tchad», indique la déclaration du Président IBK. Car, il s’agit  de préserver les excellentes relations de coopération entre le Tchad et les Etats-Unis d’Amérique, entre les USA et  les pays membres du G5 Sahel, et de maintenir la paix et la stabilité au plan régional, sous-régional et international.

En attendant, les plaintes tchadiennes ne font pas fléchir la Maison Blanche. Toutefois, la voix de Koulouba peut avoir un écho favorable auprès des autorités américaines avec lesquelles le Président IBK a échangé sur l’avenir du G5 Sahel, lors de la dernière Assemblée Générale des Nations-Unies.

 

Cyril ADOHOUN

……………………

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER