Insécurité : Les braquages sur le tronçon Tombouctou-Goundam prennent une tournure inquiétante

1

Courant semaine écoulée, l’assassinat d’un conducteur de véhicule de transport en commun a provoqué le soulèvement de la population de Goundam contre la communauté Arabe et Touareg.

 

Voyager dans la quiétude sur l’axe Tombouctou-Goundam est l’un des souhaits le plus ardent des populations, qui, malheureusement sont victimes de braquages, sur cet axe considéré comme le plus dangereux de la région après celui de Douentza. De nos jours, témoigne, un ressortissant de ladite localité, le danger a atteint son paroxysme. En effet, dit-il, qu’il se passe difficilement un seul jour, sans un braquage suivi d’assassinat.

 

En moins d’une semaine, après la suspension des actions de sécurisation des personnes et de leurs biens, sur l’axe Tombouctou-Goundam, par la Coordination des Mouvements de l’Azawad CMA, les braquages ont repris avec un bilan lourd, Un (1) conducteur tué, des passagers dépouillés, à la suite de deux braquages, dont le premier date du 09 Avril et le second remonte du 11 Avril 2019, cela a même couté la vie à un conducteur du nom de Alpha Touré.

 

Des enfants de moins 18 ans armés et non identifiés évoluant à moto, ont barré la route à un véhicule de transport en commun sur le même  axe. Ils, font descendre les passagers les dépouillent de tous leurs biens, ensuite, ils violentent certains passagers ne possédant pas de biens (téléphone ou argent).  Le véhicule quittait Tombouctou pour Mopti. C’était à quelques encablures d’Acharane, localité située à une vingtaine de kilomètres de la ville de Tombouctou.

 

’Ce sont des enfants de moins de 18 ans, munis d’armes qui nous ont braqués. Ils nous ont pris nos téléphones et tout ce qu’on possédait comme biens’’, déclare une victime. Qui explique que le deuxième braquage fut pire, car ayant été soldé par la mort d’un chauffeur.

‘’Le véhicule quittait hier Mopti pour se rendre à Tombouctou, suivant son itinéraire jusqu’à Goundam où les passagers passent la nuit avant de quitter le matin de bonheur pour rejoindre Tombouctou. À quelques kilomètres de Goundam, les bandits armés non identifiés  ont ouvert le feu sur le véhicule après qu’Alpha ait refusé d’obtempérer à la volonté des braqueurs de s’arrêter. Malheureusement, une des balles s’est enfoncée directement dans son thorax.  Malgré le secours apporté par un de ses proches il succomba de sa blessure’’, dira-t-il. Et de dire que cette situation a créé la psychose dans la ville de Goundam où les populations ont manifesté leur émoi face à la situation.  Les boutiques ainsi que les domiciles de tous ceux qui sont arabes et touareg ont été saccagés dans la journée du jeudi 11 avril  2019, tout juste après le braquage. Selon la population, ses derniers sont à l’origine de tout ce qui leur arrive,  donc si le gouvernement n’est pas responsable, eux-mêmes s’y défendront.

 

Ben Abdoulaye

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

  1. comrades communique from Julu Mandingo to Julu Ubuntu, Muslim Ubuntu plus Christian Ubuntu. Unfortunately these criminals have used violence including murder plus rape. Their actions are covert assistance to terrorists thus they must be dealt as they have acted. It is to continuously give them In Kind treatment without mercy very much like they have shown.
    Very much sincere,
    Henry Author(people of books) Price aka Obediah Ubuntu IL-Khan aka Kankan aka Gue.
    translationbuddy.com

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here