Koulikoro : Des blessés dans une attaque contre le camp Boubacar Sada Sy hier

0

Dimanche 24 février 2019, le camp Boubacar Sada Sy a été attaqué par des assaillants venus de vers Banamba. Le ministère de la Sécurité aussi bien que le gouverneur ont communiqué sur cette attaque le même jour en donnant le bilan provisoire. La population se trouvait sous le choc après cet incident.

Le camp Boubacar Sada Sy de Koulikoro a été victime d’un attentat terroriste ce dimanche 24 février 2019 vers 3 h du matin, a-t-on appris de Meguetan Infos qui explique la façon dont l’attaque a été conduite. « Une voiture bourrée de bombe a foncé sur l’entrée du camp où siège la mission d’entrainement militaire de l’Union européenne EUTM », lit-on sur Nayté Express qui précise le bilan : « 2 blessés légers parmi les agents de sentinelle ». Du côté des assaillants, un mort aurait été découvert. « Il faut signaler que les assaillants ont d’abord attaqué le poste de contrôle de Banamba où il y a eu un blessé chez les forces sur place », précise Nayté Express.

Dans le communiqué du ministère de la Sécurité, on peut lire qu’il s’agit du camp de Mafèya à la sortie vers Banamba.On peut lire :  « Le Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile informe l’opinion nationale et internationale que ce jour 24 février 2019 aux environs de 03 heures, une tentative d’attaque Kamikaze complexe aux véhicules piégés a visé le camp militaire Boubacar Sada SY de Koulikoro », lit-on sur le site du ministère de la Sécurité qui précise que le bilan provisoire est de « 02 morts, tous des assaillants et 03 blessés légers (02 militaires et 01 civil) »

De son côté, le gouverneur n’a pas tardé également à faire un communiqué sur cet incident. Celui-ci précise dans sa déclaration le bilan : « 02 sentinelles blessées du fait du choc auditif dû au bruit de l’explosion; le deuxième véhicule dont une grande quantité d’explosifs n’a pas pu être déclenchée vont faire l’objet d’explosion contrôlée dans les minutes qui suivent par les démineurs. » Le gouverneur Mamadi Camara poursuit dans cette déclaration en notant que « La cible était clairement les partenaires occidentaux qui y sont en nombre important….EUTM. »

Contacté par téléphone, un professeur à Koulikoro nous fait savoir que cette attaque a touché la population de telle sorte que la ville était très calme le lendemain. Il nous a néanmoins rassurés : « Les assaillants n’ont pas pu pénétrer le camp, mais ils ont extrêmement détruit la devanture du camp. »

La grande foire de Koulikoro qui devait se tenir hier a été interdite par mesure de précaution.

Fousseni TOGOLA

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here