Lutte contre le terrorisme au Sahel : Une nécessaire accentuation de la coordination s’impose !

2

La pleine opérationnalisation de la force conjointe du G5 Sahel à travers son accompagnement sur divers plan a été l’objet d’une réunion tripartite à Nouakchott, en Mauritanie, mardi 29 septembre 2020. Une occasion saisie également pour s’étendre sur la situation politique au Mali.

Accentuer la coordination en matière de lutte contre le terrorisme au sahel avec l’Union européenne, tel était l’objet de la rencontre, mardi 29 septembre 2020, entre les membres du G5 Sahel et la MINUSMA.

Au cours de cette rencontre tripartite dans la capitale mauritanienne, Nouakchott, les participants se sont surtout appesantis sur le soutien, notamment en matière d’équipement militaire, à la force conjointe du G5 Sahel. Cette force qui attend depuis l’année dernière l’arrivée de 24 véhicules de transports de troupes promis par ses partenaires de l’Union européenne.  Pour récompenser l’absence de ces engins, la MINUSMA appuie cette force en matière d’aides alimentaires, logistiques et médicales, a-t-on indiqué au cours de cette rencontre.

Cette réunion tripartite a été également une occasion pour s’étendre sur la situation politique au Mali. À ce sujet, le représentant spécial du secrétaire général des Nations unies au Mali, M. Annadif a laissé entendre au micro de nos confrères de RFI : « Ce qui s’est passé au Mali fait en sorte qu’aujourd’hui nous sommes dans une incertitude ». Néanmoins, il reste convaincu que les choses commencent à évoluer avec la nomination d’un président de transition et d’un Premier ministre. « Nous attendons le reste de l’évolution, notamment la formation du gouvernement et on espère que ça ne va pas retarder la lutte contre le terrorisme et nos activités de façon générale », a-t-il espéré.

Rappelons que cette réunion a enregistré non seulement la présence du Représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies au Mali, M. Annadif, du Secrétaire exécutif du G5 Sahel, de l’Union européenne (représentée par le chef de la délégation de l’UE en Mauritanie) mais ausside la MINUSMA.

F. Togola

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. C’est l’une des plus grandes faillites militaires de l’Histoire ….. près 30 000 troupes (barkhane 4500 + Minusma 12500 + G5 Sahel 4000 +FAMa 10000 ) avec armes modernes face a quelques 3000 “djihadistes” depuis 8 ans… avec un résultat désastreux et pour les civils et pour les troupes! En 2050 le film du jeux va étonner!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here