Mali: 7 soldats tués dans une attaque imputée aux jihadistes (nouveau bilan)

6

Sept soldats maliens sont morts dimanche dans une attaque attribuée aux jihadistes au nord-est de Bamako, près de la frontière mauritanienne, selon un nouveau bilan communiqué lundi à l’AFP par une source sécuritaire malienne.

Un précédent bilan communiqué dimanche par l’armée malienne sur les réseaux sociaux avait fait état de quatre morts et de 14 blessés dans cette attaque survenue au poste de Guiré, dans la région de Nara.

L’armée avait parlé d’un “groupe armé terroriste”, mot communément employé pour désigner les jihadistes, comme étant à l’origine de cette attaque. “Le bilan s’alourdit à sept morts et 12 blessés dont deux graves au lieu de 14”, a dit à l’AFP la source sécuritaire, sans plus de détails.

Le Mali est livré depuis 2012 aux agissements de groupes affiliés à Al-Qaïda et à l’organisation Etat islamique, ainsi qu’aux violences de toutes sortes perpétrées par des milices autoproclamées d’autodéfense et des bandits. Les forces régulières sont elles-mêmes accusées d’exactions.

Les violences parties du nord en 2012 se sont propagées au centre, au Burkina Faso et au Niger voisins. Elles ont fait des milliers de morts civils et militaires, et des centaines de milliers de déplacés, malgré le déploiement de forces onusiennes, françaises et africaines. La prise du pouvoir à Bamako par des militaires à la faveur d’un putsch en 2020 n’a pas enrayé la spirale.

Commentaires via Facebook :

6 COMMENTAIRES

  1. As do all Malians I read these murder of our soldiers accounts with heavy heart. I truly hope our dead plus injured are duly honored plus their family receive necessary assistance in making modern living conditions manageable.

    We are under do or die condition against clever international terrorists commanding local terrorists/ jahadists /violent criminals of Mali. They will not stop at nothing but their death plus are committed to slaughtering Malians as they desire at any given moment.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

  2. Lastus,
    Continuez de mentir aux Maliens en faisant de la France la cause de tous nos malheurs. C’est non seulement faux, mais aussi intellectuellement malhonnête

  3. Tant que l’armée ne sort pas de sa léthargie on ne fera compter nos morts.

    L’ennemi parcours des dizaines de kilomètres sans que nos FaMas les voient ou les traquent en plein jour. De plus on n’est même pas capable de les poursuivre, comme si nos avions de combat ne servent qu’à décorer les pistes.

    Cela me semble totalement incompréhensible.
    Il a été toujours dit à l’armée de sortir de sa léthargie et de mener des raids contre ces gens ! Mais hélas !
    Pas une semaine ne passe sans que nos FaMas ne comptent leurs morts. C’est l’armée qui devrait attaquer et non se faire attaquer à longueur de journée.

  4. La manipulation de l’information en cours par la France à travers ses médias. Pourquoi ne parle-t-on pas des terroristes tués et de la riposte des FAMAs?

  5. Je pense qu’il faut limoger l’Imam Oumarou Diarra non seulement du gouvernement mais aussi du CNT. N’est-ce pas ce monsieur sulfureux qui, sur le plateau de France 24, avait déclaré que le Bélédougou encore majoritairement attachées à ses croyances traditionnelles, donc non musulmanes, n’avait jamais fait l’objet d’attaques des djihadistes? C’était une façon de dire à ces derniers : allez-y là-bas, ce sont de cafres ! et c’est cela qui vient de se passer. Notre problème, c’est chaque fois nous réfugier dans le déni. Pendant qu’on massacrer nos frères et sœurs comme des poulets. La nouvelle Agence de la Sécurité nationale doit s’intéresser à certains religieux plutôt qu’aux opposants politiques, lesquels n’ont que leurs paroles.
    A bon entendeur, salut !

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here