Mali: des explosifs destinés aux jihadistes découverts à Bamako

3
Bamako, en mai 2016. (Photo d'illustration) © Thomas Imo/Photothek via Getty
Bamako, en mai 2016. (Photo d'illustration) © Thomas Imo/Photothek via Getty

Au Mali, une quantité importante d’explosifs a été retrouvée le vendredi 6 avril dans un domicile privé de Bamako. Ces explosifs, initialement destinés à un site minier, étaient en réalité destinés à de présumés jihadistes, selon des sources sécuritaires maliennes.

C’est une détonation entendue dans un domicile privé de Bamako qui a attiré l’attention des voisins. Elle a semé une grosse panique et la police a été alertée. Après une descente rapide sur les lieux, les policiers ont mis la main sur une importante quantité d’explosifs cachés. Une personne a été arrêtée.

Lien avec les terroristes

L’enquête a permis de découvrir qu’à l’origine, ces explosifs étaient destinés à être utilisés sur des sites miniers. Mais après des investigations plus poussées, selon une source sécuritaire locale, un lien a été fait entre cette découverte et les groupes armés radicaux qui prônent un extrémisme violent. « Des indices montrent que le Front de libération du Macina (FLM) était en lien avec un des détenteurs du matériel », ajoute cette source.

Prédicateur radical

Le FLM est un mouvement dirigé par le prédicateur radical Amadou Koufa, qui a fait allégeance à Iyad Ag Ghali, un chef jihadiste du Nord en lien direct avec al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi). Un suspect terroriste, arrêté dans le cadre d’une autre affaire, aurait déjà donné des informations pour faire évoluer l’enquête ouverte après la découverte des explosifs.

 Par RFI Publié le 09-04-2018 

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. Que Dieu nous en préserve et nous fasse miséricorde en nous guidant sur le bon chemin yarabi sinon de nos jours les gens sont prêts à tout à cause de l’argent qqu’un qui est conscient peut-il faire allégeance avec les présumés jihadistes ou terroriste c’est le tout puissant qui a la solution sinon personne et nous nous remettons au bon Dieu

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here