Niamina : Une attaque vise la sous–préfecture et la brigade de gendarmerie

0

Des hommes armés non identifiés ont attaqué lundi, Niamina, localité située dans la région de Koulikoro, sans faire de perte en vies humaines mais des dégâts importants dont la sous-préfecture et la brigade de gendarmerie incendiées, a appris à l’Amap de sources locales concordantes.

Les mêmes sources précisent que les assaillants ont attaqué dans les environs de 20h30, sans déterminer leur nombre encore moins les moyens utilisés ou la direction prise après leur forfait.

Un renfort des forces de défense a été dépêché sur les lieux pour élucider les circonstances de l’attaque et retrouver d’éventuels assaillants ou leurs complices, selon les mêmes sources.

Cette attaque intervient 48 heures après une autre toujours perpétrée par des individus armés non identifiés contre le village de Soumouni, situé à une quarantaine de kilomètres de Macina dans la région de Ségou. Au cours de cette attaque, une personne a perdu la vie et cinq autres ont été grièvement blessées, d’après des sources locales. Et nos sources de préciser que les blessés ont été évacués sur l’hôpital de Ségou.

Une journée auparavant, une autre attaque avait visé une sentinelle des Forces armées maliennes à Gao. La sentinelle en question a, le 25 mai dernier, essuyé des tirs de rafales au quartier « Château ». Ces tirs sont l’œuvre de deux terroristes qui étaient sur une moto.

La sentinelle a riposté énergiquement et les deux terroristes ont pris la fuite, peut-on lire dans un communiqué sur le site des FAMa. Suite à un ratissage, les FAMa ont récupéré la moto que les terroristes ont utilisée en plus de deux chargeurs PM et d’une chaussure de l’un d’entre eux. Il n’y a pas eu de perte en vies humaines, mais d’importants dégâts matériels.

Dans la même semaine, les FAMa ont également infligé une correction aux terroristes à Diankabou dans la région de Mopti. Ces ennemis de la paix ont attaqué cette localité le 22 mai vers 17h00, selon nos sources. Face à la force de riposte des FAMa, les assaillants ont pris la fuite, laissant derrière eux plusieurs armes. Ces armes ont été récupérées par les FAMa qui ont ensuite procédé à un ratissage de la zone dans le but d’arrêter les assaillants ou leurs éventuels complices.

Selon le site du studio Tamani, trois individus ont également été tués, lundi aux environs de 14h00, dans la région de Mopti en provenance de la foire de Diallassagou, dans le cercle de Bankass. Les victimes étaient à bord d’un tricycle.

Dieudonné DIAMA

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here