Sahel: négociations possibles avec certains éléments des groupes jihadistes, selon Paris

4
Des négociations sont possibles au Sahel avec certains groupes jihadistes locaux mais restent exclues avec les directions d’Al-Qaïda et du groupe Etat islamique, a estimé lundi la présidence française, précisant qu’un sommet sur la situation régionale se tiendrait en Afrique en février.

“On mène une guerre contre deux organisations qui ne sont pas sahéliennes mais internationales et qui mènent un combat terroriste au-delà de la région”, a relevé une source à l’Élysée dans un entretien avec l’AFP.

Avec l’Etat islamique au grand Sahara (EIGS), désigné comme l’ennemi numéro un lors du sommet de Pau en janvier 2020, “il n’y a pas de négociation possible, il n’y en aura pas et personne ne le demande dans la région”, estime l’Elysée.

Mais la question est plus complexe avec le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM, également appelé Jnim selon l’acronyme arabe), alliance d’organisations qui a prêté allégeance à Al-Qaïda.

L’état-major du GSIM “répond à la hiérarchie centrale d’Al-Qaïda et est totalement intégré dans son organigramme”, a expliqué l’Élysée. “Personne n’a jamais réussi à négocier avec Al-Qaïda et ce n’est pas la France qui va le faire”.
Mais, ajoute-t-on de même source, certains éléments du GSIM “ont un agenda beaucoup plus national, souvent opportuniste, parfois régional. Avec ces interlocuteurs-là, il est possible d’avoir une autre réponse que celle de la lutte antiterroriste (…). Il n’y a aucune raison pour la France de faire obstruction à de telles discussions” entre les Etats du Sahel et ces groupes.Le responsable a par ailleurs indiqué que l’évaluation des décisions prises au sommet de Pau ferait l’objet d’un sommet “en Afrique” aux alentours de la mi-février. “C’est en discussion avec nos interlocuteurs du G5 Sahel (Mali, Mauritanie, Burkina, Tchad, Niger ndlr) pour voir quel est le calendrier le plus approprié”, a précisé l’Élysée.
Publié le lundi 21 décembre 2020  |  AFP

Commentaires via Facebook :

4 COMMENTAIRES

  1. LA FRANCE PAYS DE KOUFAR AVEC DES DIRIGEANTS MALHONNETES ET CRIMINELS NE VOIT RIEN DE BIEN.VOLEUR JUSQU’AUX OS ET AU SANG ET NE VIVENT QUE DE SANG AFRICAIN.
    NOTRE BONHEUR C’EST UNE SEULE PORTE DE SORTIE L’ISLAM QUI EST LA PAIX ET PEUT COMBATTRE LE TERRORISME, LA COLONISATION FRANCAISE ET EUROPEENNE AVEC TOUS LES TRAVERS DE LEUR CIVILISATION PERVERSES.
    LES AFRICAINS DOIVENT SE DONNER LA MAIN POUR UNE LUTTE COMMUNE: BOUTER LA FRANCE ET L’EUROPE SUR NOS SOLS.

  2. Maliennes et Maliens, Africaines et Africains!!! Donnons nous les mains pour aller Ensemble.
    La france ne vas jamais faire un jeu favorable au Sahel. Elle cherche son interêt et cela depuis des siècles. Unitile de rappeler chaque fois cela.
    Il appartient nous de nous prendre en charge, et pour cela, il nous faut TRAVAILLER. Mes SOEURS et FRERES, seul le travail rend l´HOMME digne et HONTE!!!
    Il est Grand temps qu´on arrete de tirer a boulet Rouge sur les autres.
    Achetons des grands miroirs et mirons nous, histoire de se voir et de se reconnaitre. Nous sommes pour le Moment embarquer dans tes choses (réligions, frankofonie etc) qui nous depassent.
    Tenez nous par les mains et commencons a batir ensemble nos VIES!!

  3. LA MERDE SUR LA TETE DE L AFRIQUE C EST L ISLAM ET LA FRANCOPHONIE!
    LA FRANCE ET LES ARABES SONT A COMBATTRE AVEC LA MEME ARDEUR INTELLECTUELLE ET PHYSIQUE! LES DEUX L ISLAM ARABE ET L ASSIMILATION FRANCAISE SONT CULTUROCIDES ET GENOCIDES!

  4. Est-ce que c’est la France qui veut discuter avec ses terroristes ou ce sont les pays membres du G5 Sahel qui voudraient discuter avec leurs compatriotes égarés et devenus terroristes ? Pourquoi la France veut-elle encore prendre la tête de cette négociation?
    Ce pays de merde (pardonnez-moi l’expression) nous a malmené en Algérie dans un foutu Accord de paix qui exclut certains principaux leaders des groupes terroristes, et les conséquences sont connues de nos tous aujourd’hui.
    La France est un pays arrogant sans aucune réelle solution pour notre pays. Si elle en avait une, elle l’aurait démontré en 8 ans de présence sur notre sol avec toutes sortes de libertés. Les 8 ans de présence des forces françaises au Mali sont aussi les 8 ans les plus meurtriers de toute l’histoire du Mali moderne et ancien.
    Il est temps que les autorités maliennes explorent réellement toutes les options pour sauver les VIES MALIENNES. Nos dirigeants ne doivent en aucun cas se laisser encore malmener dans un bourbier meurtrier taillé par et pour les seuls intérêts de la France…

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here