Situation des droits de l’Homme au Centre du Mali : A quoi joue la Fidh ?

4

La Fédération internationale pour les droits humains (Fidh) s’apprête à publier un rapport dont l’intitulé est ‘’Dans le centre du Mali, victimes et bourreaux vivent ensemble’’. Un rapport qui d’ailleurs souffre de plusieurs imperfections. Elles semblent foulées au pied par la Fidh malgré les remarques faites par ses partenaires du Mali.  Quelles sont les intentions de la Fidh ?

À travers un communiqué en date du 22 novembre 2022, Koulouba rejette le contenu du rapport qu’entend publier la Fidh. Comme Koulouba, la Commission nationale de droit de l’homme Cndh, partenaire de la Fidh met en doute la crédibilité dudit rapport. Elle l’a fait savoir à travers le journal télévisé de 20 heures à la télévision nationale le jeudi 24 novembre 2022.

« La Cndh se désolidarise du rapport de la Fidh », indique le communiqué pour des raisons relatives au fait que la Cndh n’a pas été associée à l’enquête et que les amendements apportés par la Cndh n’ont pas été pris en compte. Ce raisonnement tellement clair laisse entendre le caractère déstabilisateur du Mali de la part de cette Fédération.

Pour preuve, le projet de rapport de la Fidh mentionne que les membres de la communauté peule subissent des persécutions. Il est allégué que ‘’dans le centre du Mali, la population peule est spécifiquement visée par les groupes d’autodéfense et les forces de défense et de sécurité’’. Pourtant, il ce n’est pas le cas.

Le gouvernement de la République du Mali, à travers son communiqué, apporte des éclaircissements et juge ce rapport de déstabilisateur. ‘’Les communautés peules n’ont jamais été marginalisées ni sur le plan national encore moins dans les rangs de l’armée. Elles sont représentées dans toutes les sphères de l’Etat et au plus haut niveau du commandement militaire’’, lit-on dans le communiqué.

Poursuivant, le gouvernement estime que ces allégations n’ont aucun fondement objectif. Selon lui, elles dénotent du manque de rigueur dans l’élaboration dudit rapport. ‘’Les enquêteurs n’ont pas été en mesure de se rendre sur les lieux même de la plupart des exactions rapportées dans le présent rapport’’, argumente le gouvernement.

Ce rapport est-il monté de toutes pièces ? Les forces qui cherchent à déstabiliser le Mali sont nombreuses, et tentent à chaque fois que l’occasion se présente, de commettre la forfaiture. Les tentatives ‘’d’ethnisation’’ de la crise sécuritaire au Mali sont utilisées par les ennemis de la paix au Mali alors que dans le rang des terroristes, se trouvent toutes les ethnies.

Le rapport qu’entend publier la Fidh est-il un cas ?  La réponse ne peut qu’être affirmative. Un tel fait met en doute sa crédibilité. Partant des imperfections apportées et la portée de ses allégations mensongères, la vigilance doit être de mise, car les ennemis du Mali ne vont jamais baisser les bras.

Bissidi SIMPARA

Commentaires via Facebook :

4 COMMENTAIRES

  1. Il faut que Le tribunal de Bamako durcisse encore plus davantage sur la gestion de la crise sécuritaire de notre Pays.
    Ces ONG doivent être immédiatement convoquées pour qu’elles s’expliquent devant le juge en quoi elles s’en mêlent pour dénoncer notre armée et ceux qui l’aide à combattre les groupes armés sur notre sol.
    Où étaient ces OGN quand certains de nos villages étaient brûlés par des groupes armés ?
    Où étaient ces OGN quand les groupes armés ont arrêté et brûlés plusieurs camions transportant des marchandises des premières nécessiteux ?
    On tue notre population, on tue notre armée, les champs des agriculteurs sont brûlés avant leurs récoltes et j’en passe, mais les ONG ne voient rien de cela car cela ne les intéresse pas, et quand l’armée se défend, ces OGN osent leurs bouches pour la dénoncer.
    Nous invitons le gouvernement de la transition d’expulser de notre pays dans l’immédiat tout les ONG qui sont impliquées dans cette affaire, et expulser aussi à tous les étrangers qui sont dans notre Pays et qui se lèvent contre notre armée et à tout autre structure gouvernementale.

  2. Fish reads like it was written by President Macron of NATO France method which is to tell dangerous possibly murderous lie to have others reveal truth of a condition. I believe as have been done that only way to offset that dangerous plus annoying method is to reveal truth.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here