Appui à l’AMM et à l’ARM du Mali par l’Union Européenne : Deux Conventions de près de 1 milliard de FCFA signées

0

Sous la présidence du chef de cabinet du Ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation, Housseyni Touré, a eu lieu le 1er Avril 2019, au siège de l’Association Malienne des Municipalités (AMM), le paraphe officiel des conventions de financement entre l’Union Européenne (UE) au Mali à travers son chef de coopération, Strammer Giza et les présidents des associations des Municipalités du Mali (AMM), Boubacar Bah dit « Bill » et l’Association des Régions des Municipalités (ARM), Siaka Dembélé au nom des structures respectives. C’était en présence d’énormes Maires dont celui du District de Bamako, Adama Sangaré.

La première convention paraphée concerne le « programme d’Appui à l’AMM pour le renforcement   de la gouvernance local et la décentralisation Gold AMM ». Financé à 1,009 millions d’euros (soit 655 962 904 FCFA) , l’objectif global   de ce programme   est de contribuer   au renforcement   des capacités d’intervention et de dialogue politique de l’AMM pour l’amélioration de la gouvernance locale et l’approfondissement   du processus de décentralisation. Pour une durée de 24 mois, il s’agira   pour l’AMM de : animer et renforcer   les espaces institutionnels de rencontres, d’échanges, et de concertations entre les différents acteurs   de la gouvernance locale et de la décentralisation au niveau national, continental et international ; renforcer les capacités des élus locaux et des agents communaux dans le cadre   du transfert des compétences et ressources aux collectivités ; renforcer les capacités techniques, matérielles et organisationnelles de l’AMM. Ledit programme couvre 100 communes sur les régions de Kayes, Sikasso, Koulikoro, Ségou, Mopti.

La seconde convention, en faveur de l’ARM est le programme « accompagnement des conseils régionaux par l’ARM dans le cadre de la régionalisation ». Financé à hauteur de 390.000 euros soit 255 847 500 Fcfa pour une durée de trois ans, il permettra à l’ARM d’appuyer les conseils régionaux   et celui du District de Bamako dans la mise en œuvre   des politiques   de développement institutionnels et territorial. En somme, il s’agira de renforcer l’ARM dans la création et l’animation des   cadres de concertation et de plaidoyer sur les questions de développement institutionnel et territorial ; appuyer les conseils régionaux   à mieux s’inscrire dans les objectifs   de la politique nationale de décentralisation et l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali. Le programme couvrira l’ensemble du territoire national.

Selon Strammer Giza la mise en œuvre efficace des transferts aux niveaux   des collectivités n’est pas un exercice simple et exige un bon accompagnement par tous les acteurs politiques. C’est pour cette raison, ajoute Strammer Giza, l’UE appui l’AMM et l’ARM à travers ces contrats de subvention, qui visent , en plus de leur propre renforcement, à supporter   les collectivités à améliorer   leur gestion et administration pour pouvoir intégrer de façon efficace leurs nouvelles compétences, ressources et les services déconcentrés de l’état, qui leur sont attribués. Outre, poursuit le chef de coopération de l’UE au Mali, ils visent à créer des cadres de concertation et de partage d’informations et d’expériences pour leurs membres pour l’intégration efficace des ressources et compétences. Enfin, indique Strammer Giza, elles contribuent au renforcement de   la connaissance   et la compréhension des citoyens sur les rôles   des collectivités, et donc leur capacité d’influencer leur travail pour délivrer   des services équitables et adéquats. « L’UE est confiante que les interventions financées par ces contrats auront des résultats tangibles et durables avec un effet multiplicateur socio-économique », déclare Strammer Giza.

Housseyni Touré, chef de cabinet du ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation, a salué l’UE d’avoir placé sa confiance en ces deux associations avant de souhaiter un appui similaire aussi l’Association des collectivités des cercles du Mali. Cette dynamique, dit-il, permettra d’espérer des lendemains meilleurs pour notre ambitieux processus   de décentralisation, qui focalise aujourd’hui   tous les efforts   de notre pays.

Les présidents de l’AMM et de l’ARM se sont tous réjouit de l’accompagnement de l’UE aux côtés de leurs organisations avant d’assurer l’utilisation judicieuse des fonds pour que soit renforcer, maintenue la bonne coopération entre eux et l’UE.

Hadama B. Fofana

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here