Burkina: Diakarya OUATTARA aux commandes de Coris Bank International, Idrissa NASSA drive le Conseil d’administration

0

La méga banque burkinabé, Coris Bank International fait sa mue. Un coup de relifting de premier degré avec l’arrivée aux commandes à la tête de l’institution du brillant et discret banquier Diakarya Ouattara, jusque là DGA de CBI. Détails

Et de deux !. La méga banque Coris Bank International avait annoncé de nouvelles réformes dans l’organisation de son management board. C’est chose faite désormais.  L’entrepreneur burkinabé,  Idrissa Nassa, jusque là Président directeur général de la holding CBI atterrit à la tête de la Présidence du conseil d’administration (PCA). Son plus proche et direct collaborateur, Diakarya Ouattara hérite du portefeuille de Directeur général. Réputé discret, pondéré, courtois et performer dans le vrai sens du terme, il a été l’une des chevilles ouvrières de l’apaisement du climat à la Banque Internationale pour l’Afrique ( BIA Niger ), suite à la grosse tempête qui s’était abattue sur la place financière de Niamey. C’est Diakarya Ouattara qui pilotait le navire après le départ du sénégalais Thierno Seydou Nourou SY.

Le conseil d’administration a fait un bon choix en cooptant ce brillant banquier respecté par les milieux d’affaires au Burkina et dans la sous-région. Le retrait de Idrissa NASSA à la tête de la direction générale était l’un de ses vœux pieux depuis ces dernières années. Deux autres nominations pas des moindres apportent une bouffée d’oxygène supplémentaire à l’institution bancaire la plus liquide du marché à Ouagadougou. Deux jeunes égéries du secteur, Mme Alice Kaboré et Mme Gisèle Gumedzoe, sont propulsées au poste de DGA. Dans cette cohabitation du tandem féminin, il faut préciser que Mme Alice Kaboré renouvelle son contrat en gardant les clés de la direction générale adjointe. L’arrivée aux commandes de Diakarya Ouattara de la direction générale de CBI, est un signal fort pour porter haut la méga banque au rang des banques les plus crédibles et florissantes du marché de l’UEMOA. Bon vent Diak ?

 

Par Ismael Aidara

Confidentiel Afrique

Commentaires via Facebook :

PARTAGER